Pour le meilleur… (top 10)

deusDeus Brut des Flandres Cuvée Prestige 2011

A++  Vous savez la bière qu’on ne réserve que pour les grandes occasions?  Pour l’annonce de mon deuxième enfant, je me suis ouvert la Deus.

Une bière, un cidre ou du champagne?  Le funky des brettanomyces en version tranquille, la pomme verte de certains cidres et du grain de seigle hyper poussiéreux.  On sait aussi qu’on a un produit vraiment différent à voir les fines bulles qui recouvrent le liquide orangé : effervescente comme pas une, c’est la dualité cidre et champagne qui règne dans un lent développement de la pomme un peu surette (granny smith bien mûre).  La finale, quasi indescriptible, s’étend dans la pomme, la barbe à papa, le maïs soufflé au caramel, les mûres, les champagnes sauvages et enfin un peu d’urge humide, le tout dans un ensemble très cohérent.  L’aftertaste ensuite?  Tout à fait rafraîchissante, la pomme est celle de foire trempée dans le caramel.  « Dénaturée » est le qualificatif évident, mais je mettrais au défi tout amateur de champagne de ne pas aimer.  Irrémédiablement on parle d’une bière dans mon top 5, dont la palette est plus large que 99% des autres bières mais qui est aussi mieux ficelée que 99% des autres.  « Cuvée prestige » dans le sens du prestige de réussir une bière aussi éclatante.

curieuxAllagash Curieux Ale aged in oak bourbon barrel (bottled Jan 15th 2015) 11%

A+  Quand le portefeuille accompagne la curiosité, de superbes surprises peuvent vous apprendre.

Pâle pour une ale vieillie en fût de bourbon, le collet est tout au plus moyen, à l’opposé de l’olfactive où le caramel, le bois, la vanille, les dattes et le poivre blanc se superposent.  Crémeuses en bouche, les dattes deviennent figues confites accompagnées de muscade et où le trèfle brûlé joue aussi un rôle.  La puissance de cette bière se joue toutefois en finale où tous les éléments précédemment sentis ou goûtés se mélange à du poivre blanc et du chêne fraîchement brûlé qui fait finalement surface (normal pour une bière qui a passé 2 mois en baril de whisky).  Que ce soit pour la profondeur des goûts ou l’ensemble de l’œuvre, c’est une bière qui répond à 100% aux attentes de payer 27$ pour une bouteille de bière, que l’on doit déguster comme une bonne bouteille de whisky… simplement, toute dans la même soirée.

beer_147244Boquébière Hopkins Porter fumé ale forte noire 6.5%

A+  Une nymphomane qui en redemande.  Super beau sucre suivi de café non amer, le tout dans une légèreté de dentelle.  Malgré une première gorgée sans aftertaste, la deuxième voit un peu d’érable et de sève atterrir sur le gâteau moka.  Et pour ce qui est des autres gorgées, on est confortablement aussi sur le bord d’un feu de camps intime dans le fond du bois, ou bien sur la peau d’ours devant celui de foyer.  Bravo.  Encore.

Le Castor Grande Réserve Wee Heavy Bourbon 11%

A+  Savoir viser sa clientèle.  Il serait difficile de faire plus bourbon au nez, en vérité c’est l’odeur que je me fais d’une bière kentuckienne.  Avec le goût de baril prononcé (voire omniprésent) et un peu de céréales, je me demande la quantité de bourbon qui restait dans le fond du baril.  Belle finale sucrée longue sans être impitoyable pour la gorge, j’y trouve presqu’autant de saveurs de bourbon que de bière; j’ai donc l’impression qu’elle va plaire davantage aux amateurs de whiskies que de bière.

La Chouape Noire à l’avoine 5.2%

A+  Le chaleureux gruau du samedi matin auquel on aurait ajouter un petit pep booster (je n’oserais toutefois jamais vous suggérer un gruau pêche et gruau avec un rasade de Glen Garioch.  Jamais.  Il faut pas).  Une bière qui d’emblée tient beaucoup du whiskey Bernheim, avec le blé sucré qui semble s’échapper de l’avoine.  Simplement délicieuse, du début un peu plus subtil jusqu’à la finale douce et forte à la fois.  Définitivement une incontournable pour découvrir la puissance de l’avoine dans une bière, mais peu importe la raison, quand on y goûte, c’est la bonne.

fb3Frampton Brasse Impériale Russe vieillie en fût de bourbon américain (Maker’s Mark) 10%

A+  Désolé de la comparaison facile mais oui, une belle jeune femme aux longs cheveux noirs en camisole à dentelle (aussi noire).  D’emblée le visuel et l’olfactif captivent: très douce, la cerise du chêne de bourbon est évidente et invitante.  Toujours aussi douce pour les papilles, il est surprenant de gouter le brûlé controlée et la vanille qui dominent au lieu du chocolat que je retrouve dans plusieurs stouts (qui ne sont toutefois pas à dédaigner).  Pour ce qui est de la finale, pas d’arrière-goût, seulement de la douceur, ce qui résume bien l’ensemble qui peut remplacer un imposant bourbon cask strength tel que le Booker’s.

3 Brothers Atramentous Resolute barrel aged Sour Belgian Stout 9.1%

A++  Une tite shot de creamy sherry sur le banc à la sortie de la cabane à sucre, au gros soleil d’un dimanche d’avril.

Difficile à croie à l’aspect « sour » car le nez est somme toute très standard avec le chocolate malt auquel on pourrait s’attendre.  Quelle surprise alors que la bouche sûrette puis de lime sucrée à la 7up.  Et re-surprise en finale d’avoir l’impression de goûter à un whiskey de type bourbon sucré.  Un incontournable dans mon livre, des plus addictifs.  Ma première du genre et que dieu m’aide, ça ne sera pas ma dernière si jamais j’en recroise une.

rdmÀ la Fût Co-Hop V Rouge de Mékinac Vieillie 16 mois en fût de chêne 5.4%

A+ Pour débutant ou afficionado. Pour Lovers ou haters. Pour cowboy ou coiffeur. Pour tout le monde, et pour moi pour moi pour moi!

Juste assez rouge sans être trop pimpante, juste à l’œil ça semble moins gratuit que d’autres bières à tendance de fruits. Au nez la fraise est très bien contrôlée par la vanille du fût et un je-ne-sais-quoi de houblons tropicaux. Très enveloppante pour les narines (pensez yogourt onctueux grec en version olfactive), une fois en bouche c’est une bière fraîche et légère, de la crème anglaise sur une crêpe fourrée de fraise fraîche. Côté finale, elle est toute juste cuivrée avec des fraises qui migre vers la framboise et la cerise, jouant sur des notes très rapprochées une longue sérénade. Avec une superbe balance et du bois qui se goûte davantage après quelques gorgées, elle éclipse à peu près toutes les autres krieks, lambic à la framboise et Rouge des Flandres que j’ai goûté à ce jour. Un incontournable mythique classique.

rauchbierAecht Schlenkerla Rauchbier Marzen 5.1%

A++ Rauchbier, rauchbier, toujours une histoire d’amour… alors vais-je aimer le classique des classiques?  Fumée et grain fumé tout en restant loin du café pour une bière de cette couleur.  Fumée toute aussi pesante sur la langue, avec ne serait-ce qu’une très belle touche de houblon.  Finale sous le signe de l’orge, de la fumée et d’une amertume qui ne semble pas originer de quoi que ce soit de végétal mais de la fumée collé sur le grain. Il y a une raison pourquoi ça s’appelle des classiques, un chef d’oeuvre un chef d’oeuvre; tout amateur de bière se doit d’en trouver une, point barre.

hbdhHopfenstark Boson de Higgs (brassée en 2013) 3.8%

A++  Par quelle physique Hopfenstark a réussit ce choc atomique je ne saurais dire, mais vivement qu’on ré-ouvre le Large Hopfenstark Collider (LHC), j’en veux une caisse.

Avec des notions de physique quantique, de berliner weisse et de rauchbier, j’étais fait, il fallait que je l’essaie, un peu en craignant quelque chose de beaucoup trop bizarre.  Au nez, ça commence un peu normalement entre une saison et une rauchbier, avec l’acidité de la première compensée par la gentille fumée de la seconde.  Au goût, pour ce qui est de la berliner on s’éloigne, surtout pour les premières gorgées; c’est la fumée timide et les levures saison qui mènent jusqu’en finale où la fumée devient plus subtile.  Oranges carbonisées en prime pour l’aftertaste.  Titrant à 3.8% c’est probablement l’une des meilleures bières de session possible, et plus que sûrement un must.  En espérant la recroiser un jour, c’est à mon top 10 qu’elle figure maintenant.

Lorsqu’à l’étranger j’aime bien essayer les bières locales, mais qu’est-ce que fais cet unique Hopfenstark dans une épicerie spécialisée de Myrtle Beach, South Carolina?

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s