Yuengling Traditional Lager

yuenglingDe son nez ordinaire, on pourrait croire à une ambrée que si on le lit sur l’étiquette.  Toutefois olfactivement l’orge « rentre au poste », spécialement pour une lager qui peut faire penser à la Fat Tire.  La finale est à peine sucrée et survient alors un houblonnage qui ressemble à celui de la Bud, mais supporté par la colonne vertébrale de grain de Yuengling.  Une bonne bière pour boire en grande quantité en attendant à l’hôtel après un vol retardé.

La cote OO : B

Parce qu’elle fait demander : à quoi ressemblerait la Budweiser s’ils ne mettaient pas de céréales « cheap » dedans?

Yuengling Traditional Lager Amber Beer (Pottsville PA)

ytlB  It grows on me.  Ma go-to-beer de dépanneur aux USA s’il n’y a pas de Kona.

Plutôt cuivrée, le grain est très en avant, même lorsque dégusté sur le bord d’un lac par grand vents.  L’arrivée est soyeuse, moins goûteuse, voire tranquille, mais en finale le grain refait surface de manière quasi violente, mais s’arrête aussi abruptement pour ne laisser que très peu d’aftertaste.  Avec une belle fraicheur, après quelques gorgées elle est persistante, ce qui en fait le genre qu’on passe au travers très rapidement.

Une belle preuve que les lagers ne sont pas toutes blanches ou transparentes (ou que ce n’est pas un style mais une méthode de fermentation).