Artisanal Brew Works (Saratoga Springs NY) White in the Glass Belgian Wit 4.6%

abw2La cote OO : B+

Parce que ça existe la confiance dans l’excès.

Fusion olfactive: le citron de la Blanche Thym/Citron du Naufrageur, avec la coriandre que l’on peut retrouver dans la Allagash White.  Au goût c’est votre blanche parfaitement normale de tous les jours, un tantinet trop sucrée, ce qui est bien contrebalancer par la coriandre très parfumée en finale.  Tout le contraire d’une Blue Moon : loin d’être insipide donc.  Et ce n’est pas parce qu’on est plus rempli qu’on est moins balancé.

Rooster Fish (Watkins Glen NY) Wildflower Wit 4.5%

rf3Le concept de blanche aux fleurs n’est généralement pas celui le moins bien exploité; peut-être parce que c’est les petits fleurs, mais on a souvent le pied léger et on y va tout en douceur.  Ici, l’olfactive est vanillé, très parfumé et la fleur amène ensuite une pointe de piquant sur le bout du nez.  Gustativement veloutée et fraîche, ça passe très bien où la finale est tranquille mais apporte encore une fois du piquant entre orties et violettes.  Très caractérielle mais « better to burn out than fade away ».

La cote OO : B+

Parce que c’est confortablement en dehors de la zone de confort.

RVK (Reykjavik Islande) Sömmer Lövin Dry hopped Wit 4.7%

rvk4Ça donne quoi le houblonnage à crû?  Un petit « sniff » nous démontre la technique en fournissant à l’olfactive un côté américain d’agrumes et néo-zélandais de raisin.  Bien sûr, ça amène un côté pas 100% réglo mais on est en Islande dans une microbrasserie qui fait de la bière au yogourt, il fallait s’en douter.  On se rapproche toutefois de la tradition allemande malgré un houblon poussé mais pas trop amer, et on termine le tout sur la même vaque.  Bonne et facile, mais pas celle qui nous fait rentrer dans l’établissement.

La cote OO : B-

Parce que sömme töute, dans toute sa buvabilité ça manque de blé.

rvk_room

HopEra Wit aux fraises 5%

hopera2Le fruit dans une bière peut prendre plusieurs formes : l’arôme, le goût, transformer la bière en un jus, mais ici c’est la couleur qu’elle semble impacter, car le nez est davantage prononcé par sa coriandre.  Elle est toutefois prenante en bouche sans être sucrée, pour plus tard jouer un mélodieux concert dichotomique avec la fraîcheur de l’amertume en contrepartie à sa texture veloutée.  Depuis quelques mois les wits aux fruits se déclarent au Québec et c’est ici un des bons exemples où le fruit un peu plus sec est, selon Orge Overdose, la bonne manière d’exploiter le fruit.

La cote OO : B+

Parce qu’elle est bien dosée et démontre que le mélange fraise et coriandre fonctionne très bien parfois.

HopEra Belgian Wit 5%

hopera1Belge de levures d’abord et blanche de coriandre ensuite, le grain est bien sûr orangée tout autant au nez qu’en bouche où l’on a droit à un rafraîchissement pas compliqué.   Côté finale on aurait peut-être aimé plus de gazéification, mais la pointe d’épices et d’amertume soutenue en finale et dans le long aftertaste plaira à l’amateur d’IPA qui commence à trouver que ça goûte souvent la même chose.

La cote OO : B

Parce qu’on vise la blanche belge, mais en se permettant un peu de fantaisie houblonnée.