Albion Fergus Scotch Ale (collab Vox Populi) 8.5%

albion3Dans une place comme l’Albion, les attentes sont grandes pour une scotch ale.

La cote OO : B+

Parce que le caramel c’est important dans la scotch ale, mais ça ne doit pas être ni l’alpha ni l’oméga de celle-ci.

Malgré une couleur assez foncée – c’est une scotch ale après tout – on se rappelle que la torréfaction du grain doit amener du sucre aussi.  Du gros grain bien sucré donc.  En bouche le miel est collant, tout comme le caramel qui est livré à profusion.  La finale une fois en gorge est puissant – pas à peu près! – et nous amène ailleurs.  Une bonne représentante de l’Albion qui nous amène ailleurs du côté bruyère de la force aussi.  Un très joli nez enivrant et charmeur, vive le tartan!

Vox Populi Aloha Session NEIPA Coconut 3.9% 35 IBUs

aloha

Comment faire plus summer? La nostalgie du Farmer’s Market d’Hanalei (le paradis sur terre d’Hawai’i) me revient.

Directement au sud pour les narines en humant les fruits tropicaux du houblonnage (la pêche et la nectarine) le tout flatté par ce qu’on suppose facilement être la noix de coco.  En bouche l’amertume vient rapidement pour faire craindre à une NEIPA du midwest, mais le coconut de la finale vient contrebalancer les houblons ce qui n’est pas de trop pour une bière trop amère pour le style.  On sent toutefois la force du coconut au fil des gorgées subséquentes où l’amertume est toujours tenue par les cordons de la noix.  De là à savoir s’il se fait mieux dans la bière au coconut il faudra voir avec une prochaine…

La cote OO : B-

Parce qu’on sent le pourquoi, mais que la réalisation, non sans intérêt, pourrait peut-être être mieux.

Vox Populi Berliner Weisse Kettle sour Brunch 3%

vpksbÇa donne quoi ce brunch après leur Magarita et leur Punch?  Et bien, c’est littéralement le punch pour adultede mon enfance, pas trop alcoolisé; ne manquerait que les cerises, car même la couleur opaque y est.  Plus sèche mais autant sucré en bouche qu’au nez, je dirais un tiers Berliner Weisse et 2 tiers jus d’orange pas trop sucré.  Avec une finale qui n’est que jus, on conclue à une boisson où même sa sœur Margarita semblait subtile en comparaison.

La cote OO : C+

Parce que bonne oui, bière non.

Vox Populi (brassée chez Oshlag) Kettle Sour berliner weisse édition Margarita (avec jus de lime et sel) 3%

vpksPour une berliner weisse, le fruit est fort, à un point tel que ce n’est pas la sensation de bière que ressentent les narines mais celui d’un jus de cactus sucré et de pêche salé, ou alors de l’ananas très funky.  C’est donc un jus collant loin d’être fidèle à Berlin qu’on accueille en bouche avec l’acidité du blé qui se cache derrière la lime et le sel qui revient dans un élan des moins subtil.  Étant amateur de margarita, si on oublie que c’est une bière c’est loin d’être dénué de sens.

La cote OO : B

Parce que côté satisfaction j’aurais mis une plus haute note, mais il s’agit avant tout d’une boisson très polarisante, qui s’achèterait bien en 6 pack (à 3% en plus les excès sont facilement pardonnés).

Vox Populi (brassée chez Oshlag) Vox Pop IPA sûre (IPA démocratique) 6.5%

vpis

Une seule étiquette « sûre » aurait été suffisante.  Peut-être même la moitié d’une.

Hyper punchée autant dans le sens de punch aux fruits que de l’intensité d’un coup de poing), l’aspect sûr peut sembler loin mais pas le sentiment d’American Pale Ale.  En bouche c’est l’amertume qui sort et si acidité il y a, elle n’est pas vraiment perceptible sur la langue, du moins jusqu’en finale où cet IPA se veut mieux balancée malgré un fruit dominant et une mineure d’épinette et qui vient clairement du houblonnage.

La cote OO : C

Parce que c’est effectivement un punch mais qui plaira à qui?  Pas sûr.  La bière non plus ne l’est pas.

Vox Populi (brassée chez Oshlag) Anna Triple du Nouveau Monde 10% 75 IBUs

vpanna

N’était-ce de l’entrée en matière trop prévisible, je comprendrais le buzz autour de cette bière.

B  Deux opposés qui s’attirent bien.

Quand je vois l’appellation nouveau monde, ça me fait peur, peur d’avoir droit à quelque chose d’honteusement amer et à saveurs exubérantes de fruits tropicaux.  Appréhension ou réalité?  Au nez c’est certes selon ce patron, avec du citra et de l’Amarillo en abondance; la Belgique semble très lointaine.  En bouche d’ailleurs l’amertume monte et le houblon devient un peu plus herbeux.  Le sucre belge, outre pour la texture est absent, mais en finale il revient pour venir grandement corriger le tir, faisant passer mon appréciation d’une potentielle déception à un succès relatif.

Vox Populi Dortmunder Adambier Brassin Limité 9.5%

vpa

Selon l’étiquette: « la réponse de l’univers brassicole à un islay scotch ».  À trop pousser le bouchon on fait éclater la bouteille de la crédibilité.

B-  La fille passablement jolie qu’on avait vendue comme un top modèle pour le blind date.

Bien que je crois avoir vu le mot fumée à la description, ça a tout d’un allemand très portée sur le malt avec des belles notes rondes de noisettes et de caramel.  Ça semble doux… et ça l’est franchement trop en bouche où le caramel est à la limite du tolérable dans les premières secondes (heureusement le grain plus grillé vient arranger les choses).  La finale est toujours lourdaude mais présente en effet un tantinet de fumée de bois carbonisé.  On essaie à nouveau l’expérience mais au lieu d’y trouver de la fumée supplémentaire, c’est une amertume pas trop déplacée qui arrive au palais.  Donc est-ce que c’est une mauvaise bière? Certes non, agréable même et vraiment dans le style allemand.  Mais à lire « bière fumée, tourbée » , c’est soit induire en erreur, ou alors n’essayez jamais la Rauchbier de Schlenkerla ou la Charbonnière du Dieu du Ciel.

Vox Populi (brassée à Oshlag) Kettle Sour Berliner Weisse 3%

vpks

Lu sur l’étiquette: « limonade pour adulte ».  Je ne suis pas le seul à utiliser l’expression.

B+  Pour un dimanche de variétés.

Le nez typique d’une berliner : un peu féminin, aigre mais à peine sucré d’un fil de grain.  Et dans le cas présent, une pointe de miel.  Neutre en bouche, on pourrait y trouver une pointe de sel mais il faut attendre la finale davantage agrumée et fortement sûre pour conclure à une expérience qui ne saura déplaire aux amateurs.  Ceci dit j’aimerais l’essayer avec des sirops de fruits tel qu’on le fait en Allemagne.