Tooth and Nail (Ottawa ON) Truce 2018 Holiday Ale brewed with dried figs, raisins and star anise 9.8%

Cote OO : A-
Le penchant temps des fêtes du brandy dans le réduit d’eau d’érable pendant le temps des sucres.

Si vous avez toujours été habitué au même gâteau aux fruits bon marché (celui de Vachon pour ne pas le nommer) et que vous tombez sur un un peu plus fancy, il se peut que vous soyiez menacés par les épices supplémentaires.  Ici, c’est le double contraire : pas menacé mais ravi, non par les épices mais les fruits secs qui sont olfactivement palpables.  La cerise verte, la noix et l’abricot séché précède l’anis en bouche mais sans même l’avoir avalé, on ne doute pas de son presque-10% d’alcool.  Réconfortante, bien qu’on la siroterait c’est une bière de noël qui se boit à grandes gorgées spécialement par l’anis étoilé qui se goûte même en bout de langue.  Une belle surprise de Tooth and Nail qui semble particulièrement exceller dans les bières d’hiver.

Tooth and Nail (Ottawa ON) Vier De IV Anniversary Ale 2019 (blend of barrel-aged Porter and stouts with Brettanomyces) 6.8%

tnvdivLa cote OO : B+

Laissez faire le sucre des pasty stouts, voici comme fêter un anniversaire!

Comme bien des stouts, cette offrande de Tooth and Nail paye davantage aux patients ou au meilleurs tacticiens qui ne la servent pas tout fraîche sortie du frigo; elle livre alors beaucoup de moka, un peu d’épice (muscade) du chocolat au lait et un peu de cola – à ce dernier chapitre on pourrait croire que les bretts seront plus présentes pour la suite.  Presque sûre, expansive et somme toute assez légère en texture, elle me ramène à certaines sour stouts (celle de Brothers en Virginie par exemple), mais pas autant que la finale frôlant l’oud bruin si ce n’était du moka et du chocolat (cette fois-ci noir en finale).  Pour un assemblage, pas d’éléments disparates, une stout un peu sûr qui vise (et atteint) un large éventail d’amateurs de bière.

Tooth and Nail (Ottawa ON) Revelry Winter Festbier 5.6%

tnrDiscrète comme dessin d’étiquette, mais fancy et bien representative d’une bière d’hiver.

La cote OO : B-

Petit festival tranquille.

Bière de festival d’hiver, c’est quoi au juste?  D’aspect maltée, le nez est rempli d’orge caramelisé à faible teneur en épice communément attendu dans tout ce qui s’approche d’une bière portant le nom « hiver » à quelque part sur l’étiquette.  C’est encore plus une oktoberfestbier en bouche, probablement avec une faible touche de muscade et de cannelle.  La finale est encore plus recouverte d’épices un peu indéterminées, mais l’aftertaste est assez court, voir trop.  Simple et un peu mince, une festbier pour ceux craintifs des bières de noël trop lourdes.  Simplement trop simple.

Tooth and Nail (Ottawa ON) Indiscretion Specialty Ale with Fruit and Spices 8.8%

tniCerises, canneberges, cannelle, clous de girofle, zeste d’orange, hibiscus et églantier… plus une liste d’ingrédients est longue, plus elle fait peur.

La cote OO : B+

Enlevez-moi ça le caramel salé ou les cupcakes à 4$ l’unité : de la grosse pâtisserie sale maison bien réconfortante.

Pas surprenant de la voir aussi opacte quand on considère tout ce qu’elle contient, de la sentir aussi débridée, principalement par l’églantier qui mélangé au reste rend le tout particulièrement florale.  La cannelle pique le bout de la langue tandis que derrière celle-ci, c’est l’orange et la cerise qui dépeigne la toile de fond.  En sortie, le gâteau de noël sort de manière unilatéral, apportant de la farine en aftertaste.  « Too much »?  Oui.  Mais certainement bien montée, une bière qui remplacera facilement un dessert après un bon pain de viande ou du bœuf madras avec des onions bhaji épicés en accompagnement.

Tooth and Nail (Ottawa ON) Judas Kiss New England Pale Ale 5.8%

tnjkLa cote OO : B

Judas pouvait être franc parfois.

Melon d’eau et plant de concombre, pour une ouverture de NEIPA ce n’est pas nécessairement celle à laquelle on pourrait s’attendre.  C’est toutefois agréable et tout aussi crémeux olfactivement qu’on pouvait espérer.  La bouche est particulièrement porté vers l’orge et le houblon ne fait que le soutenir, et non pas l’envahir, tandis que la finale fait monter le melon sur une marche supérieure.  Bien équilibrée, une NEIPA toute discrète et bien faite.

Tooth and Nail (Ottawa ON) Pilsner (bue chez Flora Hall)

fh4La cote OO : C

Parce que même pour les microbrasseries qui veulent se distingué des fois il faut abaisser ses standards pour plaire à tous?

Pour une pilsner, c’est une pilsner mais dans les mauvais sens du terme : peu de nez, tant au niveau du houblon que du grain qui se veulent reculer par le tonerre.  En bouche par contre l’orge est craquante, mais on peut sentir que la finale sera assez courte et à la limite du brusque.  Ce qui se veut généralement le cas : c’est très certainement une bière de volume pour l’amateur de bière grand marché mais pas vraiment pour la bière de grand goût, sans plus.