Revisite : À la Fût Rouge de Mékinac Inspiration Rouge des Flandres Kriek 5.4% (brassée en septembre 2018)

alfrm2018Quand on parle d’un grand classique : avant même que les bières sûres et encore plus loin que le terme « kriek » ne soit réellement connu au Québec (sauf peut-être du côté de Schoune) il y avait la « Co-Hop V Rouge de Mékinac » . Très certainement l’un des très grands classiques québécois, une revisite s’imposait.

Au nez c’est la même cerise aigre qui saute aux papilles, et l’aspect âpre mais aussi presque crémeux se reconnait facilement.  Olfactivement du moins on a pas l’impression qu’elle a changé vraiment (tant mieux!).  Le fruit explose en bouche et est plus sec que par mon souvenir, une sensation probablement dû en partie à la gazéification qui semble assez importante.  La finale est toutefois à la hauteur de mes souvenirs, passant d’abord par le vinaigre balsamique en gelée avant de voguer tranquillement sur le caramel et les cerises toujours aucunement sucrées.

La cote OO : A+

Parce qu’au début je pensais lui mettre « juste un A » mais qu’en respirant elle se complexifie et se solidifie sur les papilles pour me convaincre à quel point elle devrait faire partie de toute bonne dégustation servant à montrer le grand savoir brassicole québécois.

Dunham Saison Rouge

dsroB-  La canicule pas très désirée à la fin d’une saison estivale très bien partie.

Somme toute assez conservatrice avec un nez plutôt frais de fraises (confitures maison) et de légers agrumes.  Toujours dans les fraises, la bouche est plus végétale avec des feuilles de fraisier qui donne un aspect cuivrée.  Finale : ah, d’accord, voilà les houblons qui font oublier le reste de la bière qui se conclue par un aftertaste des plus houblonné, très sec.  Correcte, mais j’aurais aimé que la finale livre ce que le nez laissait entrevoir.