Seneca Lake Brewing Company (Rock Stream NY) Merri Man 6%

slmmDe l’une des microbrasserie qui fait le plus anglais dans l’état de New York, l’IPA anglaise était un must à brasser… et à essayer.  Penser qu’on y trouverait des houblons démesurément « agrumées »; non, davantage de résine de cocottes et de grain à l’olfactive. L’amertume se réveille en bouche mais de manière aussi tranquille que son liquide juste assez pimpant, e tqui avoisine presque l’orange avant de retomber dans la cocotte de houblon, tandis que le grain est presque disparu.  La finale est juste assez piquante et longue, s’il y aura un terme qui la définirait ça serait « délicate ».  Une IPA qui semble vouloir prendre son buveur par les sentiments, le genre à servir à celui qui n’aime pas les IPAs de ce côté-ci de l’Atlantique..

La cote OO : B+

Parce que ce n’est pas une IPA de party mais pour ce qui est d’être « merry » c’est la bière parfaite tandis que les enfants dorment en attendant le père noël.  Une fois de plus, Seneca Lake vise juste avec les bières de fermentation en fût (ou en bouteille).

Seneca Lake Brewing Company (Rock Stream NY) Steamship Foreign Extra Stout 5.5%

slb5Très orgée comme il se doit, c’est un stout où la profondeur du grain ne fait pas de doute : gentille mais fruitée de raisin sec et de raisin rouge avec juste ce qu’il le faut d’amertume.  Gustativemet encore plus goûteuse et crasseuse, on poursuit avec un stout qui avance lentement mais sûrement tout en impressionnant.  Une très bonne réponse à savoir si les microbrasseries des Finger Lake peuvent bien s’en sortir avec le style anglais.

La cote OO : B

Parce si l’imperial russe était un peu plus fraîche avant de quitter l’Angleterre, c’est à celle-ci qu’elle devait ressembler.

Seneca Lake Brewing Company (Rock Stream NY) Seneca 6 Collaboration Beer Wet Hoppee APA 5%

slb4Pas mal populaire en 2018 que ces houblons mouillés.  La version de Seneca Lake Brewing est bien évidemment amère comme il se doit, mais c’est surtout du malt surpuissant, assez puissant en fait pour abattre le houblon qui se tapit jusqu’en finale.  Loin d’être la plus fidèle au style wet hop, elle s’allie plutôt aux coutumes de la maison sur le bord du Lac Seneca.

La cote OO : B

Parce qu’on troque le A de APA pour un E comme dans English.

Seneca Lake Brewing Company (Rock Stream NY) SLB52 Golden Ale 4.5%

slb2Super malté, le caractère anglais ressort immédiatement avec ce qu’il semble olfactivement à une ESB pour son côté biscuit.  Facile d’être immédiatement charmé, la suite continue dans la cruise avec du doux miel qui colle sur le bas de la langue.  La finale est toute anglaise et dans les bières « golden » à levures standards, c’est sûrement l’une des plus goûteuses goûtées à date.

La cote OO : B+

Car si c’est qu’on prend pour découvrir Seneca Lake Brweing et son pub, on comprends vraiment l’appelation « english pub ».  C’est l’Extra Special Bitter qui rencontre la facilité.​

Seneca Lake Brewing Company (Rock Stream NY) Archie’s Mild Ale 3.8%

slb3Pas trop senteuse, le malt est sec et pas vraiment sucré, ce qui est l’oppose de la bouche ou le caramel se veut autant collant qu’hyper sucré.  Pas de houblons jusqu’à ce point par contre.  La finale est sèche et rempli de grains plus agricoles qui font une bonne contrebalance au caramel, malgré que l’aftertaste soit un peu, mais à tout le moins beaucoup plus pimpant que la finale.

La cote OO : B-

Parce qu’elle est bien dans son style, mais qu’elle rappelle aussi que la « mild » mérite parfait son nom.

The Beerocracy (Seneca Lake Brewing Company) (Rock Stream NY)

slb5Samedi soir.  Pluie sur les Finger Lakes.  Google dit de tourner dans un stationnement pas éclairer.  La musique qui parvient de l’établissement est fort.  Je m’attends à y entrer et voir Jeff Healey jouer sur la scène et Patrick Swayze au bout de la salle.

J’entre.  Pour un bar qui s’appelle Beerocracy et qui se targue d’être anglais, il faut s’enlever de la tête le pub anglais avec les buveurs de thé à monocle.  L’établissement est bien mis, la musique est à tue-tête et devant le bars, ce qui semble être des amis et des habitués, au nombre de 20, ce qui semble être le nombre de chaises approximatif.  Disons que l’accueil est ok mais que je n’aimerais peut-être pas faire le « close »

J’approche donc le bar qui malgré tout fait anglais, mais pas aussi anglais que la carte où les styles des vieux pays (Mild, Foreign Extra Stout, English IPA) sont les plus nombreux.  Je sors mon cellulaire en cachette – il y a des amendes à ceux qui en sortent – et je prends quelques clichés flous dans un endroit qu’il l’est aussi.  Toutefois, avec un brin de courage si le soleil est couché, l’amateur de bière anglaise ne sera pas déçu.