Austin Street Brewery (Portland ME) Gradation Raspberry Wild Ale 5.6%

asgrPlus d’un an en cellier, est-ce que l’aspect sauvage particulier d’Austin aura profité?  Les souliers sont grands à remplir après leur merveilleuse Gradation Peach.

La cote OO : A

À  3 centaine de mètres ou 4 du coolship d’Allagash, Austin Street sait bien répondre par la bouche de ses chais.

Si la confiture de fraise avait un enfant avec la bière belge sauvage de Bruxelles (je sais, une drôle d’allégorie), c’est à cette bière qu’elle ressemblerait : de la fraise (pour l’instant, la framboise ressortira peut-être plus tard) hyper sucrée, presque caramélisée, ainsi que des levures qui gentiment picote le bout du nez.  Contre-intutitivement, la bouche est très astringente puis acide, plaquée finement de cuivre, avant de se jeter dans le mélange framboise (finalement!) et levures fines.  C’est délicat et délirant à la fois : de la folie contrôlé pour une wild ale du Maine qui semble toute droite sortir du vieux Continent.  Coiffée de surcroit d’orge sucré, c’est un bonbon (pour adulte) de bière.

Thin Man Brewery (Buffalo NY) Minkey Boodle Raspberry Sour Ale 7%

mbrsLa cote OO : C

Pas sans goût, sans émotion.

Framboise surpuissant veut souvent dire bien sans grand fondement ou profondeur; le nez ici fait donc un peu peur et il faudra y gouter pour tenter de ne pas croire à une bière toute aussi puérile que passagère.  Encore en bouche il s’agit d’une boisson fruitée et non d’une bière, et en matière de boisson gazeuse à la framboise difficile de faire davantage.  La finale est similaire quoiqu’un peu plus ronde, et même si mes enfants l’aimeraient probablement en tant qu’adulte, une bière qui passera toute aussi facilement en bouche qu’en mémoire.

Von trapp Brewery (Stowe VT) Berliner Weisse Woodruff vs. Raspberry Syrups 4.2% 20 IBUs

Une fois avec du sirop ajoutée, le nez est irrémédiablement changé.  Du côté petit muguet oui c’est fleuri mais aussi super sucré, tandis que la framboise masque toute la berliner weisse.  On se concentre donc sur le petit muguet ou le goût est à l’image du nez et contrairement à la révelation que j’ai eû en goûtant à ma première berliner verte au Maine l’an dernier, celle-ci, bien que très féminine, me laisse un peu sur mon appétit.

La cote OO  pour la Woodruff : B-. 

Et la framboise en bouche : du jus de framboise, il ne reste absolument plus de berliner là-dessus et la finale est aussi très courte.  Très buvable certes, mais plus une bière du tout.

La cote OO pour la Raspberry : C+.

vt2

Chronicle Brewing (Bowmanville ON) Get the Talking Mongoose Raspberry IPA 6.5%

c1La cote OO : B-

Parce que l’habit rouge fait le cardinal.

S’il y a un fruit qui est bien représenté dans la bière, c’est bien la framboise : c’est bon et plus facile que la fraise à brasser.  Mais dans une IPA? Pourquoi pas.  En tout cas par le visuel difficile de s’attendre à de la subtilité, au nez non plus où c’est 80% framboise (en version sirop) et 20% agrume… pas impressionné à ce point mais laissons la chance au courant.  En bouche elle se veut hyper framboisée, puis un peu plus sèche, puis amère mais encore là, la framboise qui fait un peu plus naturelle est toujours trop « dénaturante ».  Agréable malgré tout, si au GABF le respect du style est clé, ce n’est pas une bière qui se classerait bien haut dans la liste.

Artisanal Brew Works (Saratoga Springs NY) Raspberry Chocolate Lava Cake Pastry Stout 12.5%

abw6Difficile de savoir à quoi s’attendre un titre aussi long.

La cote OO : B+

Parce que si les voyages vous intéressent…

Pâtisserie ou gâteau forêt-noir aux cerises?  Les framboises sortent de manière très sucrées.  En bouche c’est le moka, mais toujours la framboise qui ne fait pas si naturelle que cela.  S’il y a un défaut à date c’est d’être un peu loin de la stout, quoique le grain est perceptible sur les côtés des joues.  Finale… ok dans un autre monde. Très forte  mais il faut les aimer lourde, pas à peu près.  D’accord, trop dénaturée mais tellement bonne que l’on va pardonner, très facilement.

Tröegs Independent Brewing (Hershey PA) Raspberry Tart Ale 4.5%

troegsraspLa cote OO : B-

Parce qu’elle n’est pas une bière qu’on boit froide pour masquer le goût, mais parce qu’elle fait bien en plein été.

Crème glacée à la vanille, froideur en moins : de la framboise qui font un peu sirop mais si bien arrondie par les lactobacilles qu’on pardonne facilement.  La bouche aussi est facile, car l’aspect sûr est tranquille ce qui en fait une belle bière de fruits sèche et peu challegeante.  Il ne fallait pas s’attendre à une finale hallucinante, ce qui fait que le petit croche de sel en aftertaste est le bienvenu; pour ce qui est de la coriandre on repassera.  Celle-ci est peut-être plus palpable en gorgées subséquentes mais on l’oublie pour faire le constat d’une sour ale d’été, plus de circonstance que de dégustation.

Orono Brewing Co (Orono Me) Fruitful Kettle Sour Peach Raspberry 4.9%

ofksUne fois de plus une sûre où le fruit obscurcit totalement la bière; cette fois-ci c’est la framboise la coupable.  En bouche on passe du rouge à l’orange alors que la pêche s’impose, mais prend rapidement un pas de recul pour se conclure de manière limitée dans un élan de citron et de framboise.  Pas trop sèche et pas trop courte, rien qui ne détonne mais donne bien un petit élan pour débuter un brewtour.

La cote OO : B-

Parce que même si la framboise n’est pas sucrée, elle est trop omniprésente.  Pour l’été oui sinon non.

ofks2

Bottomless Brewing (Geneva NY) Raspberry Wheat 4.6% 25 IBUs

bb4Quand on parle du plus gros vendeur d’une microbrasserie, on ne parle probablement pas de la plus typique ou originale.  À Bottomless, il s’agit d’une bière de blé aux fraises, où le fruit ne semble pas trop artificiel malgré qu’il couvre un peu trop le blé au goût de certains.  En bouche, l’orge monte un peu plus, et la fraise se calme sur le sucre, même si elle paraît plus arrondie en finale.  Ne pas faire d’erreur, c’est bien, mais on la voit un peu trop partout cette bière de fruit de blé.

La cote OO : C+

Parce qu’elle a sûrement son public tout en restant pas trop artificiel, mais que ça demeure une recette trop éprouvée.

Township 7 (Dickinson Center NY) Raspberry Haze 5.8%

t7rhC-  La ponctualité a bien meilleur goût.

À qui sont les framboises?  À qui sont les framboises?  Certainement pas à cette bière assez neutre merci au nez, mais qui finit par les montrer en bouche de manière très lente, et passablement diluée par le blé assez fort.  Trop peu trop tard, malgré son amertume assez tranchante c’est une boisson qui se doit d’être bu en grosses gorgées pour y avoir un certain plaisir.  Pas une bière pour un salon de dégustation où le mot « next » est facilement à prononcer.

Kawarta Lakes Brewing (Amsterdam Brewing Co Toronto) Raspberry Wheat Ale 4.5%

klbrwa

Toujours louche de voir 2 noms de brasseries sans qu’on parle de collab.

C  Les freins sont bons, mais ça reste sur les brakes.

Pour un nez fait uniquement de framboise (et d’un très léger soupçon de houblons à tendance feuillu), c’est surprenant de la voir dans le verre dans une couleur aussi normale.  Ce l’est moins une fois avalé alors que le fruit s’efface pour laisser remonter le blé, avant un combat 4 coins entre le blé, l’orge, les houblons et la framboise.  Un bon travail des amortisseurs de framboise mais somme toute, un peu trop mêlée.