À la Fût Diligence (collab Maltéhops) Quadrupel Anniversaire en barrique de vin d’érable fortifié 9.2%

alfdqaLa cote OO : C+

On attend le Director’s Cut.

Scotch ale, porter vieilli longtemps en fût de cognac ou quadruple belge un peu sauvage sur les bords?  Les 3 à la fois, en rajoutant une touche d’érable subtile, comme on les aime.  C’est donc sylvicole, acéricole et ça a quelque chose du Kentucky aussi.  L’attaque est d’abord basée sur le petit côté plus sauvage des fûts à tendance belge d’À la fût, avec de l’érable brûlé en ligne défensive.  Ça tourne toutefois au gros bonbon solide légèrement anisé, de manière lourde et torréfié.  Sans dire que ça tourne au cauchemar, après un début jovial et une bouche bien variée la finale est trop tumultueuse pour parler d’une bière équilibrée.  On sent toutefois que le baril de vin d’érable y est pour beaucoup et avec 3 autres éditions à venir en 2020 on a déjà hâte à la prochaine.

À la Fût Triporter Assemblage Collaboratif (Sawdust City Brewing Gravenhurst ON) Quadrupel 11.05 & L’Porter Western 7.8%

alftLa Belgique et l’Angleterre dans une collabo québéco-ontarienne?  Why not bout d’viarge!

La cote OO :  A-

Un porter de printemps : frais et sucré.

Malgré qu’on y voit le mot quadrupel directement après le mot assemblage, ce sont les bretts et les épices de la porter qui montent au nez.  Elle arrive ensuite de manière assez sûre et fruité, on est un peu plus en territoire quadruple (pour le sucre) et on semble avoir un autre liquide en bouche que sous le nez.  Puis on avale pour retourner à la stout, surtout après environ une dizaine de seconde où seulement l’orge et les bretts ressortent.  Un superbe assemblage pour les amateurs de stouts sures, où la partie quadrupel est plus difficile à capter mais où l’on a aussi droit à une bière profonde, complexe et simple à la fois.  De l’inattendu de l’univers des cowboys de St-Tite pas du tout, mais un beau, un maudit petit voyage de papilles.

Artisanal Brew Works (Saratoga Springs NY) Whole Lotta Trouble Whiskey cask Belgian Quadrupel 11.5%

abw45La cote OO : A

Parce qu’elle se courbe entre liqueur et bière, mais va surtout droit au cœur.

Même si elle n’a pas beaucoup d’odeur pour une bière finie en fût de whiskey, on peut tout de même sentir qu’elle mettra le grain à l’avant-plan.  Tel un coup de poing en pleine bouche, le sucre et le fruit (la figue) explose sur les papilles, en se terminant de manière autant lourde que chaude.  Artisanal Brew Works ne font pas dans la demie-mesure et cette Whole Lotta Trouble s’inscrit parfaitement dans l’esprit de la place.

 

Belgh Brasse Mons Quadrupel d’Abbaye 10.5%

mqLes nouveautés sont rares chez Belgh Brasse alors j’espère que contrairement à ses sœurs, elle saura me convaincre…

B+  Belge d’inspiration houblonienne anglaise qui montre qu’un motif de dentelle plus simple peut être très joli aussi.

À voir sa couleur et sa tenue de mousse, on est sûrement en inspiration de terroir belge.  Le nez confirme la chose avec son sucre et ses épices, mais on y trouve aussi l’impression olfactive d’houblons anglais (fuggle?) presque terreux.  Ronde, effervescente et encore plus marquée par le houblon, sans artifice cette Mons dépasse le reste de sa famille avec un ensemble plus rafraîchissant que le style et le pourcentage d’alcool pourrait laisser croire.

Les Deux Frères Hickson Quadrupel 9.1%

hqB-  Un peu tiède mais vers le chaud.

Pour une quadrupel, elle ne semble pas trop lourde avec son petit floral houblonné, ce qui est bien… mais encore, la lourdeur fait partie de la juste expérience d’une quad aussi.  Le caramel est toutefois indéniable, malgré le houblon un peu trop poussé en dehors des frontières de la Belgique.  La finale est mieux dosée, dotée de caramel et de sucre candi propulsés par l’alcool.  Le souvenir qu’on en garde est vraiment peu commun, agréable mais simplement pas très sur la quad-coche.

Stone Stochasticity Project Quadrotriticale Quadrupel 9.3%

sspqB  Pour les amateurs de scotch ale, un gros mais savoureux détour dans les vallées plus agricole d’Écosse.

Ouf! Ça sent le caramel et le seigle bord en bord! Si on est dans le style belge (quadrupel), c’est un immigrant écossais qui tient l’établissement, spécialement avec le petit côté de noix (celui du single malt AncNoc par exemple) qui se joint à un feeling de whiskey de microdistillerie américaine. Hypercaramélisée, la finale ne peut être subtile, tout comme le tenace aftertaste, c’est donc une bière qui se boit presque comme un scotch. Peut-être que je ne la boirais pas à tous les jours, l’appellation quadrupel ne doit pas être pris au sens belge de la chose mais un énorme bravo pour la curiosité.

La Chouape Gras Dur Quadrupel 11%

cgdqC+ Gras dur mais dans le sens pesant. Très pesant.

Juste à voir sa robe très opaque, avec son 11% d’alcool je m’attends à quelque chose de très liquoreux. De fait, le nez est à la fois pain, vanille, levure et semble appuyer ma théorie. En bouche, la vanille caramélisée à la limite du confortable, on passe donc en gorge où l’on trouve une pointe d’amertume et d’anis, ok mais sans plus, et un peu de caramel brûlé. Trop pesante, la Gras Dur est une bière qui ne fait pas le poid devant la tripel (L’Égaré) de la même brasserie.

Abbaye Koningshoeven (Pays-Bas) La Trappe Trappist Quadrupel 10%

ltqB+  Dangereuse buvabilité mais davantage pour le chaleureux confort.

Assez épicée et pas trop sucrée, pour une belge je dirais que c’est gêné olfactivement.  Assez houblonnée dans un pourcentage d’alcool qui ne fait pas de doutes, ce sont les épices, le léger sucré et le caramel un peu funky qui mène le bal, qui se termine un peu tôt pour une quadrupel.  Une belle bière mais les points sont plus pour la balance que l’intensité.

Je suis un puriste, alors c’est pas parce que ce sont des moines que je leur pardonne plus de lire « sirop de glucose » dans la liste des ingredients.

Brasseurs du monde l’Assoiffé ABT 12 quadrupel 11%

assC+  Brunch du dimanche matin.  Dès le nez, c’est le caramel qui est omniprésent malgré la mélasse et cassonade.  En bouche c’est dattes dattes dattes, dans le rayon des bières très sucrées c’est rare que je le penses mais j’aurais préféré un peu plus d’amertume.  Bien qu’elle se boit trop aisément, je n’en prendrais pas 6 comme ça.  Une bière qui s’acoquinerait probablement bien avec les whiskies très sherry tellement c’en est presqu’une liqueur.  Une bonne liqueur.