Lake City Brewing (Plattsburgh NY) Manifest Destiny IPA 6.2% 69 IBUs

lcb6Supposément leur gros vendeur, l’idée un assemblage de malt de New England IPA et de houblons des West Coast IPA est intriguante.  Davantage californienne à l’olfactive avec l’amertume qui semble juste sur le bord, mais la bouche est plus calme avec une finale bizarre qui n’est pas celle du NEIPA mais qui présente un 69 IBUs qui semble pas mal inférieur à ce chiffre respectable.

La cote OO : C+

Parce qu’elle est trop entre deux chaises pour être stable, ou être remarquable.

Lake City Brewing (Plattsburgh NY) Tripel Dog Dare 8.9% 20 IBUs

lcb3Pour une tripel, on se dirige du côté belge mais davantage pour l’orange de la blanche que celle d’abbaye dopée au sucre candi.  En bouche, même chose, clairement une tripel d’inspiration blé/blanche avec une finale hyper molo et un aftertaste un peu plus cahoteux au niveau de la balance.  Correcte mais pour une triple on peut demander plus.

La cote OO : B-

Parce qu’on est loin d’un défi lancé dans la démesure, un peu à son malheur.

Lake City Brewing (Plattsburgh NY) Portside Porter 5.3% 35 IBUs

lcb5Bien que les deux genres sont acceptés pour le terme “porter” ici c’est sûrement UNE porter avec du malt doux mais très bien travaillé et du café mais encore là très doux.  La bouche est ample, présente un peu de noisette et bien goûteuse, comme la finale de cacao et de gousse de vanille du Madagascar, très bien compensé par le grain rôti.

La cote OO : B+

Parce que c’est l’opposé de ce que la bâtisse à l’air; une bière très féminine qui contraste avec son environnement.

Lake City Brewing (Plattsburgh NY) Kapsized Kolsch 5.1% 27 IBUs

lcb4De l’orge oui mais beaucoup, beaucoup de houblons pour une kölsch, question de la varier pourquoi pas.  L’arrivée en bouche est très jolie au niveau de son grain, pas trop mielleuse et bien goûteuse, ce qu prépare bien pour la finale « la tête dans la poche de grain ».  Malgré un début humble, le long aftertaste vient convaincre les renifleurs douteux que c’est une belle offrande.

La cote OO : B

Parce que c’est autant la kölsch que l’on veut pour son exploration du grain que pour être assez originale pour se démarquer.

Lake City Brewing (Plattsburgh NY)

lcb1Vous êtes sur la 87 pour rentrer au bercail mais vous vous chercher une dernière microbrasseries avant d’affronter les douanes.  Vous regardez donc à Plattsburgh et dans les 2 microbrasseries vous choisissez Lake City Brewing.

Arrivée au stationnement, vous ne serez pas certains : un mélange de vieux restaurant fatigué et de bar de petit village (vieux aussi).  La porte ouverte, le grand bar central et les tables autour de celui font définitivement vieux resto, mais l’équipement bien visible dans le fond de l’établissement inspire un minimum confiance.

Bien assis, la carte est présentée : assez conservatrice (la bière la plus originale est une tripel) mais tout de même 9 bières en palette abordable.  À quoi elles ressemblent : en général conservatrices mais devant le football l’analyse est agréable.

On visite alors?  Ne pas avoir peur de l’apparence et ça comblera vos attentes, du moment que vous en avez pas trop.

Valcour Brewing Company (Plattsburgh NY)

valcour1Par un dimanche après-midi suivant la relâche américaine, Lake Placid est encore occupée, mais pas trop occupée.  Or il y a une petite nouvelle en ville et malgré une place totalement déserte, la curiosité l’emporte sur la gêne et à 14h on rentre dans la toute nouvelle succursale installée à peine depuis 14 semaines dans le villages olympiques.

valcour4

À noter les superbes portes, situées sur le côté du bâtiment car la loi empêche d’avoir une brasserie dont la porte fait face à une école.  Y’a pas seulement le MAPAQ qui a des drôles de règles.

À l’intérieur, c’est un restaurant à quelque part entre la Belgique et l’Allemagne qui nous accueille – les schnitzels doivent être au menu.  Un peu curieux sans être charmé (la place n’a rien de la chaleur de Lake Placid Pub & Brewery ni du hip de Big Slide Brewery), on regarde la sélection pour trouver des styles assez conservateurs, avec ce qui semble être une prédominance pour les rousses.  Qu’à cela ne tienne, il y a 8 bières disponibles et on les essayeras tout (heureusement, l’hôtel est seulement qu’à quelques pas.

Une heure plus tard et après une bonne discussion avec le nouveau serveur, est-ce qu’on est convaincu?  Pas nécessairement, mais contrairement à Blue Line Brewery du village voisin, il y a quelques bières honnêtes qui méritent de s’y tremper les lèvres, et ça vaudra la peine d’y revenir si le détour n’est pas trop grand.

Valcour Brewing Company (Plattsburgh NY) Holden’s Golden 5.5% 12 IBUs

valcour1La cote OO : B+

Parce que B comme dans Bravo pour l’agriculture de cette golden.  Pourrait facilement être la bière phare de cette microbrasserie.

Un peu à l’image de la Golden UBU de la microbrasserie à 4 coins de rue de la place de Valcour à Lake Placid, c’est une blonde dorée assez originale où le seigle est perceptible au nez, sans être trop épicé – encore une fois le côté grain est bien démontré chez Valcour.  Courte en bouche, on y trouve toutefois un aspect de cuivre en bouche, quelque chose pas loin de la Vienna Lager en fait.  Pour la finale on a vraiment la tête dans la poche de moulée.  J’y prendrais une grosse bouchée de cheval.

Valcour Brewing Company (Plattsburgh NY) Magnetic North NEIPA 6.6%

valcour1La cote OO : B+

Parce que c’est une bière qui pratique l’ultracentrisme pour plaire à un maximum de gens.

Peut-être un peu indéterminée à l’approche initiale, mais en respirant elle devient de plus en plus originale tout en restant dans le créneau NEIPA à flaveurs d’agrumes houblonnées à crû.  Mandarine et orange donc, et comme le style le veut il n’y a rien de très amer, elle se veut tranquille en finale, avec le petit soupçon d’amertume tout de même nécessaire à chaque bonne NEIPA.

Valcour Brewing Company (Plattsburgh NY) Drink Yourself a Jacket Spiced Winter Lager (w/ Local maple syrup) 5.6% 18 IBUs

valcour2La cote OO : B

Parce qu’en matière de portant de débutant (ou de bière du temps des fêtes) on est vraiment dedans.

Pour une lager épicée, c’est la vanilla et un nez onctueux que l’on retrouve avant les aromatiques, en bouche on retrouve d’ailleurs une belle porter peu épicée.  Loin de faire bière noire, elle est bien approchable et avoisine le cuivre, avant une finale de grain tranquille qui ne choque rien et qui fait un bri nanglais.  Vive la main légère sur les épices dans ce style.

Valcour Brewing Company (Plattsburgh NY) Big Ben double IPA 9.2% 97 IBUs

valcour3La cote OO : B

Parce que cette Big Ben peut sonner le glas de la pensée qu’avoisiner ou dépasser les 100 IBUs est excessif.

Pleinement IPA américaine avec un bon 2 tiers d’orange et un tiers d’herbe qui cache le houblon aux narines.  Pas très aggressive une fois sur la langue, mais l’amertume monte et monte avec les secondes, pour attendre un plateau confortable.  On reste ensuite tout aussi stable en finale alors que le contrôle de l’amertume est bien démontré, tout en donnant un petit bec d’orange en aftertaste.