La Fosse Pangea Blonde

Non pas la chanson d’August Burns Red mais le continent, un nom très judicieux pour une bière « un peu allemande, un peu tchèque, un peu anglaise » et brasser à Dôôôna.

Cote OO : B

Pour une rare fois, le genre « blonde » nous amène quelque chose de varié et de gouteux.  Et de bon.  J’ai presqu’envie de changer l’appelation pour bière fusion.

Blonde et légèrement trouble, elle fait visuellement penser à certaines bières au maïs, tandis que le reste du côté agraire peuple le nez de plantes vertes (agricoles il va sans dire). On trouve ensuite le côté bière de soif dans les levures plus « goûtables que sentables » dans un élan plein malt mais plus variée que les Super Dry nippones.  Ce sont les mêmes céréales qui collent aux joues, tandis que les houblons font assez tchèques ou alors très européennes continentales (Saaz ou Hallertau), légèrement citronnée.  Une bière assez sèche mais qui viendrait très bien mouiller le gosier à la fin d’une grosse journée dans un champs plat du comté de Portneuf.