Tête d’Allumette (Collab à l’Abri de la Tempête) Palabre à Mélan bière forte au riz levure à Saké 9%

ta_2019_2La cote OO : A-

Pas parce que le riz fait partie de la Bud que ça rend une bière sans saveur.

Est-ce que c’est le vent de Kamouraska ou les îles de la Madeleine qui souffle tellement qu’on y sent pas grand-chose?  Un peu de melon et de gingembre, mais quelque chose de plus funky qu’à l’habitude – on est pas en territoire saké mais pas loin.  La bouche est étrangement lourde (ou pas tant que ça, on parle d’une bière titrant à 9%) et la finale encore plus bizarre : du riz poussiéreux.  Évidemment une bière qui demande une seconde gorgée, où l’on trouverait encore plus de riz, pas loin du riz à sushi fraîchement sorti du cuiseur.  Oui une expérience intense en saveurs et en particularité, mais légère à la fois.  Le curieux aimera sinon adorera mais peut-être pas pour tout monde.  Certes pour l’auteur de ces lignes.

À l’abris de la Tempête Palabre Grand Cru Vin de Houblon 11%

pgcB Intéressante? Oui. À répéter? L’été, pourquoi pas. À boire lorsque je feeles pour une bière? Non.

Les effluves de jus d’orange et de canneberge et sa robe rougeâtre ne trompent pas : pas de grain mais une abondance de fruits attend la bouche. Et si vous pensiez que la laisser respirer l’aiderait, devinez encore. Aggressive et mordante en bouche, l’alcool sort, et la finale est du jus de houblon, curieusement sans trop d’amertume. Tant qu’à faire des IPA, pourquoi ne pas pousser l’expérience de la sorte. Un vin de houblon et non une bière, on est loin de l’overdose de houblon, pour le pire mais aussi pour le meilleur.

À l’abris de la Tempête Palabre Bière des Îles Saison Rustique 5.2%

palB+  Pierre qui roule n’amasse pas mousse.  Parfumée de gadelle, de muscade, de vanille sauvage et d’un peu d’agrumes venant des houblons, c’est cette même orange qui se révèle assez pesante en bouche, malgré un goût d’orangeade fraîche indéniable.  La finale est sous le signe du houblon, très varié de citron, d’estragon et de blé vert.  Certes plus nuancée que bien des saisons, un verre frais et noble, très intéressant à analyser et qui semble fait pour les dégustations de bière.

À l’abris de la Tempête Palabre Corne de Glace scotch ale de glace 13%

cdgB+  Une corne de glace qui mord.  Malgré une arrivée tranquille, c’est une bière en long crescendo.  Un début de fruits frais, la fumée finit par s’en échapper au travers de belles notes de céréales.  L’alcool est discret mais à 13%, ça pourrait être un chiffre malchanceux pour votre sobriété si consommée trop rapidement.  Une douceur qui punche la tête davantage que le corps.