All or Nothing Brewhouse (Oshawa ON)

aon1

Peut-être la chose la plus éducative de toute la microbrasserie.

Dans un grand ancien magasin – si je me rappelle bien un ancien centre de distribution des archaïques Beer Store ontarien – pas très loin du centre-ville d’Oshawa se situe la microbrasserie All or Nothing.  Bon, malgré des boissons qui ne semblent initialement ne pas avoir grand-chose pour elles, comme All or Nohing se trouve près du centre de convention, on profitera d’une pause entre 2 présentations pour l’essayer.

Beau comptoir, avec plus de marchandise (vêtements, verre, épices à steak etc) que de bière, on commandera une palette qui contiendra aussi la spécialité de la maison, à savoir de l’hydromel.  On prendra la dite palette de petits verres en plastique peu optimaux pour la dégustation et on se rend dans leur « biergarten », une pièce sur fond de ciment et sans fenêtre, qui doit être chaleureux lorsque remplis – ce qui n’est pas le cas en ce mardi de septembre.

aon3

Alors, elle dit quoi cette palette?  Boâffre.  Petit que je ne suis pas un amateur d’hydromel mais même pour les bières, on reste sur notre appétit.

Alors, on y va?  Pas obligatoirement, à moins d’avoir du temps à tuer mais pas trop sinon on fera les 10 minutes supplémentaires pour se rendre à Five Paddles ou à Little Beasts.

On boit quoi?  Leur IPA impériale, en se disant que c’est peut-être ce qu’ils font de mieux.

aon2

 

All or Nothing (Oshawa) Pumpkin Ale 5.5%

aon2La cote OO : B-

Parce que le potiron n’est pas orange.  C’est même une noix plutôt qu’un fruit.

Douce, tranquille et peu vocale outre un fond d’épice mais certainement pas plus de citrouille que les cafés automnaux chez Starbucks.  En bouche, on continue sur le thème de la muscade trop forte pour le confort ou le plaisir, mais heureusement l’aftertaste est mieux contrôllée.  Pas un échec, mais une bière que je ne visiterais que pour voir si elle s’est améliorée.

All or Nothing (Oshawa) Skies The Limit Imperial IPA 8.9%

aon2À Presque 9% est-ce que c’est chaud?

La cote OO : B

Parce que c’est une IPA en format impériale pour laquelle on doit attendre le couronnement tardif.

Impériale mais pas d’orange royale, ce qui est un peu inattendu.  Toutefois, si elle se voulait un peu mince en bouche, elle s’étend passablement en finale, de manière très amère pendant un très long moment.  Maintenant, est-ce que c’est la meilleure du lot d’All or Nothing jusqu’à ce moment? Oui, même si ça ne veut pas dire grand-chose.

 

All or Nothing (Oshawa) Hustle over Hype Pale Wheat Ale 5.1%

aon2La cote OO : B-

Parce que nouveau c’est bien, mais meilleure, c’est meilleur.

Quand on lit pale ale en Amérique, il faut presque toujours se demander si c’est anglais ou américain, en pariant sur le second choix.  Ce qui semble le cas de cette pale ale qui toutefois contient une bonne proportion de blé, qu’on espère goûteux.  C’est le cas justement alors que le goût de grain est assez facile à détecter avant la longue finale légèrement épicée (y’aurait-il du seigle?).  Est-ce que ça fait changement donc? Oui.  Mais pas de là à la rendre meilleure.

All or Nothing (Oshawa) Passion Mead Braggot

aon2La cote OO : C

Parce que lorsqu’on démarre une brasserie-distillerie et que l’on ne veut pas effrayer l’amateur de houblon et de boisson non distillé, il ne faudra pas trop les challenger non plus.

Avec son léger fruit de la passion qui n’apporte pas de sucre en bouche, il est à se demander si ça peut exister de l’hydromel (et du miel) non sucré.  Toutefois la particularité est davantage en finale où on y trouve du pin et du fruit un peu trop funky pour l’amateur de bière le moindrement normal.  Curiosité.  Bien juste.