Middle Ages (Syracuse NY) Wailing Wench Full Bodied Ale Screaming with Hops 8%

mawwLa cote OO : B

Ce ne sont pas seulement les petites choses de la vie qu’il faut apprécier.

Passée “un peu tout droit” dans le congélo, on ne tiendra pas compte de la texture mais pour l’odeur, il s’agit certainement d’une bière forte à la « strong english » assez commune au nord-ouest de l’état de New York.  Comme le dit l’étiquette apr contre, ça crie le houblon derrière le caramel intense facilement apparentable au vin d’orge.  La bouche est pas mal à mi-chemin entre angleterre et amérique, tnadis que le caramel se dompte, tout comme le houblon.  Il en reste une bière hyper pesante, « pas pour les doux » comme dirait un certain Jim mais remplie de toutes sortes de bonnes choses… en autant qu’on apprécie les choses très maltée.

Big Slide Brewery (Lake Placid NY) Salted Pear Gose

bsbspgLa cote OO : B

Poire salé pour satiété. 

Soucis de transparence: la gose de BSB est la go-to-beer de l’auteur de ces lignes.  Dans cette version à la poire, la coriandre et le sel de mer sont obnubilés par le fruit.  En bouche toutefois, NaCl est bien palpable des papilles et la boire vogue plus doucement, tandis que la finale poursuit le chemin du fruit de manière assez longue pour une bière sûre.  D’accord, elle est moins craquante que sa comparse nue, mais le gain de complexité ne lui va pas mal du tout, sans qu’elle ne soit très difficile à analyser, ou encore moins à aimer.

Lake Placid Craft Brewing Salted Caramel Waffle Ale

lppbscwaPas toujours une réussite les bières basées sur les desserts…

La cote OO : B

Pas tous les desserts sont sucrés.

À la couleur entre blond et orange, on ne sait pas réellement vers où on se dirige, et c’est la même chose au niveau de l’olfactif alors qu’on pourrait confondre avec une vienna lager un peu sucrée.  La bouche est franchement plus intéressante, avec du pacanes et de la noix de grenoble qui se mélangent au malt.  Une fois avalée, retour des houblons un peu tchèques, et exit la gaufre.  Vraiment pas à ce que je m’attendais mais pas décevante pour autant, il ne faut pas se fier à l’image sur le contenant (à tout le moins certainement pas les mots salted et waffle) et ça devient une drole de vienna lager qui tire sur la nut/pecan brown ale.

Great Adirondack Brewery (Lake Placid NY) Social Hibernation Winter Warmer 7%

gaswLa cote OO : B-

Un flocon léger mais bien formé.

Sur un fond bien malté et un bâton de cannelle, le mix d’épices est léger, et spécialement longue en bouche avec la muscade qui s’ajoute pour devenir plus intense sur le devant des dents.  La finale est plus calme autant au niveau des épices et du malt, mais conserve son punch même si elle est bue à l’extérieur et que la neige tombe dedans.  Une bonne bière au nom annonciateur du COVID19, qui sait garder les distances un tant-soit-peu avec le rack à épices au grand complet.

Big Slide Brewery (Lake Placid NY) Giant Double IPA 8.3% 83 IBUs (revisite 2020)

bsbgiLa cote OO : B

Géant dans le politiquement correct, à la limite de l’hypergigantisme.

Si à l’époque je n’avais été impressionné, le nez aussi verte qu’orange – aussi cocotte de houblon qu’un mélange pamplemousse-line – déclare d’emblée : oui, une IPA.  Avec une bonne colonne de malt et une forte tenue au nez que seulement une double IPA peut apporter.  La bouche s’installe confortablement avec un brin de malt mielleuse, mais derrière la langue l’amertume semble  faire son nid.  Elle couve d’ailleurs confortablement son houblon en finale, à une hauteur d’amertume juste entre élevée et « amère pour le trip d’être amère ».  Par contre, elle gagnera un peu en réchauffant et sans parler d’une bière pour gagner des concours (elle serait la meilleur double de l’État de New York en 2017), on peut dire qu’elle est joyeusement ronde et bien faite.

Thin Man Brewery (Buffalo NY) Minkey Boodle Raspberry Sour Ale 7%

mbrsLa cote OO : C

Pas sans goût, sans émotion.

Framboise surpuissant veut souvent dire bien sans grand fondement ou profondeur; le nez ici fait donc un peu peur et il faudra y gouter pour tenter de ne pas croire à une bière toute aussi puérile que passagère.  Encore en bouche il s’agit d’une boisson fruitée et non d’une bière, et en matière de boisson gazeuse à la framboise difficile de faire davantage.  La finale est similaire quoiqu’un peu plus ronde, et même si mes enfants l’aimeraient probablement en tant qu’adulte, une bière qui passera toute aussi facilement en bouche qu’en mémoire.

Interboro Spirits & Ales (Brooklyn NY) Big Gup Cran orange & Tamarind Gose 6%

isabgLa cote OO : B

Moins funky que la canette, plus funky que le style straight.

Belle couleur pour une gose à base de fruits qui bien que sucré fait tout de même « couleur de bière ».  Le nez est bien rond et le tamarin semble en prendre beaucoup sur ses épaules.  C’est davantage l’orange – dans tout le sucre qu’elle peut apporter – qui transporte la bouche, un peu monotone mais bien marqué.  Puis la finale est le mélange de tamarin et d’orange, pour ce qui est des canneberges on repassera.  L’équilibre alors?   Bien respecté car le grain et une mince trace d’houblons sont perceptibles, tout comme le sel qui respecte le style.  Le genre de bière auquel on peut devenir facilement addict, sans tomber éperdument en amour.

Thin Man (Buffalo NY) Glow Worm Fruited Gose Blackberry Guaya 4.4%

gwfgLa cote OO : B

À la base, eau, orge, et LEVURES.

D’accord, du fruit avec des lactos, de la mûre avec le côté plus végétal de la goyave, et un peu de coquille de noix de grenoble.  La bouche est très fruitée mais heureusement les levures y sont toujours, tandis que la finale est encore plus noisette (l’apport de la goyave certainement).  Heureusement on a crinqué les lactos qui font contradiction aux mûres.  Ne feele pas très gose – le sel étant absent – ni très bonbon en forme de vers – mais fait moins gratuit que certaines autre gose.  Comme quoi le fruit, ce n’est pas tout.

Peekskill Brewery (Peekskill NY) Simple Sour Sour Ale 4.5%

pbssOn devrait lui donner des point supplémentaire pour le nom très approprié.

La cote OO : B-

Simple, simple simple sour.

Elle a tout d’une berliner weisse calme en lactobaciles cette bière juste assez odoriférante pour ne pas causer l’ennui.  On l’avale donc en grande gorgée dans l’espoir d’en gouter davantage, mais c’est toujours le même blé sûr que l’on ressent principalement sur le derrière de la langue, et peu d’autre chose pour une bière, oui vous l’avez deviné, simple.  Pas autant que sa finale un peu orangé qui pourrait ressembler à une blanche orange-coriandre si elle était sûrie.    Pas vraiment de défaut, mais côté qualités, outre bonne bière d’été ou de tailgate, on cherchera un peu plus nuancé.

Big Slide Brewery (Lake Placid NY) Barrel-aged Imperial Juniper Berry Blonde Ale 9.4% 19 IBUS

bsbjbbLa cote OO : A

Eurk.  Peut-être pas finalement.  « Another berry blonde please ».  Coudonc.  C’est bon.  Non, c’est très bon.  « A last one please ».  C’est génial.

S’attendant à du genièvre, le nez ne surprend pas, et le fond de bière sûre boisé à la gomme de sapin est agréable, le tout sur un fond assez lourd (normal à 9.4%).  Cette blonde explose rendue en bouche, de bonbon sûrette d’abord et de genièvre ensuite.  Et si l’on pourrait penser que la baise s’arrêterait là… ouch la gorgée.  À la limite de l’amertume, il s’agit d’une expérience pour ceux qui ne ferment pas les yeux devant la peur.

D’accord, c’est une bière hyper typée, de type « mad scientist ».  Là où l’on commence à comprendre la folie toutefois, c’est lorsqu’elle se réchauffe dans le verre et que les notes de vanille venant du fût sortent pour amadouer le reste.  Et ça devient franchement intéressant, à un tel point qu’au cours de la semaine passée à quelques centaines de mètres de Big Slide Brewery, c’est celle que j’ai commandé le plus souvent.  Malheureusement, je ne peux la rapporter à la maison pour la faire vieillir encore plus mais selon Kevin (le brasseur), ça sera possible plus tard dans l’année.  Le détour semble un peu incontournable alors.

Pour conclure, c’est une bière définitivement pour public averti, comme un bon film un peu bizarre.  Donnie Darko vient rapidement à l’esprit.