Rooster Fish (Watkins Glen NY) Nut Brown Ale 5.1%

rf7Côté orge grillée on y est à 100%, mais pour le côté de la noix, on passe-droit… ce qui n’est pas nécessairement un défaut à l’olfactive qui présente autrement de la muscade lointaine.  Trop mince et molle malgré une bonne gazéification, on demanderait facilement plus de personnalité, ce qui survient en finale où le miel et le grain de l’état de New York jouissent d’un bon crescendo.  Pour la noix, il faut savoir attendre l’aftertaste, mais ça fait un peu « trop peu trop tard ».

La cote OO : B-

Parce que c’est une bière à servir où les ravitaillements liquides ne doivent prendre préséance sur la fête.

Korrigane L’abajoue Nut Brown Ale 4.8%

korrig1Autant houblonnée que dotée d’un parfum de noix, le grain semble avoir été flatté par le feu mais n’a heureusement pas été brûlé.  Douce en bouche, la noix roule plutôt que pique, malgré qu’en finale elle parvienne à s’accrocher pour la longueur mais pas pour la profondeur.  Courte ou plutôt simple en matière de développement des goûts, dans le genre elle est bien mais sans plus.

La cote OO : B-

Parce que le goût est bon mais semble attenué, comme s’il était derrière une vitre.

Mississippi Brewery Lazy Magnolia Southern Pecan The Original Nut Brown Ale

mblmspUn peu rouge à l’oeil, d’emblée elle est intriguante malgré qu’au nez elle ressemble davantage à une rousse cuivrée ayant séjourné en barrique de bourbon qu’une bière à la noix.  Lente, très lente, le liquide s’installe dans un siège de nut brown assez dur (ou gêné) et des houblons anglais juste assez puissants.  Ces mêmes houblons se lèvent en finale pour continuer l’hésitation entre nut brown et rousse anglaise, et persiste dans une bière de spécialité que je ne prendrais pas nécessairement en caisse de 12.

La cote : C+

Parce que le jeu de houblon est bon, mais où est le pacane?

Peak Organic Brewing Co (Portland ME) Nut Brown Ale

ponba

Lu sur l’étiquette: « Pure ingredients, delicious beer » : quel brasseur oserait ne pas dire l’une ou l’autre de ces choses à propos de ses bières?

B+  The lighter side of brown.

Dotée d’une sérieuse odeur de torréfaction, pour commencer le côté noisette n’est pas autant exploité que celui de l’orge rôtie assez près du grain de café, ave l’amertume en moins.  D’abords cola puis brown ale, le peu de noix qui se mêle au jeu des saveurs sera de la noix de grenoble, avec grande parcimonie, ce qui change en gorge pour trouve enfin la promesse du type de cette bière.  Pour une bière de dépanneur un peu anonyme, ça ne peut que plaire.