Emporium Monkey Lime Milkshake IPA à la key lime 7.2%

Cote OO : B-

Assez ou trop.

Pas habitué de voir des milkshakes aussi foncées et aussi lourdes de grain l’olfactive, tellement que le fruit semble se lever de croûte de biscuit Graham plutôt que de la meringue.  L’amertume est bien sentie en bouche et l’agrume monte tranquillement en autant qu’on la garde en bouche.  Pour la finale, c’est la tarte sans le sucre avec de la lime dans toute l’allégresse de son acidité.  Oui le côté rond  y est mais l’acidité tellement forte que ça en devient une IPA très amère et acide.  Reste à vous pour savoir si c’est assez ou trop.

Ruisseau Noir Milkshake IPA Sûre aux framboises 7% 30 IBUs

rnmiUne pornbeer aux fruits?  La couleur se dirige trop facilement vers la liqueur aux fraises…

La cote OO : C-

Le gout sans la texture.

L’avantage de la Milkshake IPA sur la Berliner Weisse quand elle contient des fruits, c’est d’avoir des houblons pour contrebalancer le fruit.  Ici, la framboise se voit rencontrer l’orange sanguine et le trèfle.  C’est par contre la fin (ou la pause) du houblon en bouche : un peu amer mais surtout acide par son fruit vraiment pas sucré.  L’aftertaste est calme mais il manque le côté rond de la Milkshake, ce qui brise un peu le but de l’exercice.  D’accord, le houblon y est ce qui n’en fait pas une bière totalement trop fruitée, simplement une déception pour l’amateur de la milkshake IPA dans ce qu’elle a de plus rond.

Le Naufrageur Coco Mango Milkshake IPA 5.8%

ncmLa cote OO : B

Pas toujours très chaud l’été en Gaspésie mais ça en reste pas moins beau quand il fait beau.

Quand on pense bière à la mangue,il est facile de s’attendre à une bière à la frontière de la couleur orange; c’est exactement ce que l’on a ici, tandis que l’olfactive présente le même fruit en version arrondi par le coco plus laiteux que fibreux.  La gustative est elle aussi lourdement influencée par le fruit et la noix mais sait rester assez légère aussi.  On a enfin droit à une finale juste pour ne pas dire amère, mais bien légère, régulière mais un peu éphémère.  On résumera donc à une IPA d’abord pour amateur de bière aux fruits simples et bien balancées, où l’on juge que le coco joue un excellent rôle de support.

Bièrerie Shelton Milkshake IPA sûre aux abricots 6.5%

smiLa cote OO : C

Dans le champs de ne pas être dans le champs.

Heureusement pour l’olfactive, les houblons à tendance fortement agrume font une bonne opposition à tout ce fruit d’abricot trop sucré.  Or, on ne peut que tomber dans le négatif avec cette bouche beaucoup trop jus pas vraiment bière, spécialement par ce qui semble être beaucoup trop de lactose à la recette, ce qui booste encore plus l’abricot, l’orange et même le raisin.  Pour la finale, c’est de la vanillée, trop poussée encore dans cette bière « trip d’ingrédient » trop rectiligne.  Agréable, estivale mais pas très brassicole… ou agricole.  Où est l’orge?

Collabo La Souche – Brasserie Générale À vol d’oiseau Milkshake IPA 6%

savoLa cote OO : B

Une belle union.

Une IPA américaine malgré tout ce que la couleur pourrait en dire : du pamplemousse et un peu d’aiguille de pin.  Gustativement, elle est passablement portée sur le cassis malgré un certain combat de l’amertume.  Sa force est vraiment dans la finale en terrain JSA, du fruit un peu sud-coréen en légèreté et du houblon un peu plus vers l’austérité nord-coréenne.  On retiendra aussi l’important picotement en bout de langue, et une collabo qui dépasse les attentes.

Le Presbytère Senorita Colada Session Milkshake IPA Pina Colada 4.4%

pscLa cote OO :  B-

Le hophead (ou le hipster) qui regarde la rivière et le pont de St-Stan bien à l’ombre sur la terrasse du Presbytère.

Pour une IPA, juste au visuel l’ananas semble rès avec sa teinte orange cuivrée, pour ensuite avoir droit à une grosse bouffée olfactive de noix de coco, de sucre de palme et d’abricot – ce dernier semblant venir du choix de houblon.  Plus discrète en bouche, c’est un peu crémeux et l’amertume semble vouloir garder son tranchant pour l’aftertaste, qui livre en effet une bonne rasade de houblons bien appuyé par l’amertume qui se bats avec le sucre.  Pourtant, en seconde gorgée le tout se calme passablement pour retrouver principalement la noix de coco, donnant à l’ensemble un meilleur équilibre.  Pour les amateurs de bières fruités, ceci ne sera probablement pas la vôtre; pour le hophead voulait un drink brassicole qui fait summer, n’hésitez pas.

Labrosse Mango Creamsicle Milkshake IPA 7.4%

lmcLa cote OO : B

Sorbet à la bière.

Moins foncée que cela et on croirait vraiment à un flotteur à l’orange qui aurait fondu.  Puis à y plonger le nez, on a la même impression : crémeuse comme peu, l’orange est hyper veloutée et difficile à ce point de croire à de la bière dans le verre.  Quand y goûte, on est surpris de l’amertume – faut simplement se rappeler que c’est une IPA avant tout – malgré que l’orange subsiste, puis la vanille vient aplanir le tout en finale.  On conclue enfin l’expérience avec une ascension finale de l’amrtume puis du picotement de vanille sur les lèvres.  « Oui, mais c’est du creamsicle à la mangue non? » .  D’accord, la mangue est évidemment perceptible mais le sucre et la vanille sont tellement puissant qu’on en vient à oublier la nature véritable du fruit.  Excessive donc?  Certainement.  Heureusement que l’amertume est là pour nous rappeler qu’elle contient du houblon (et mérite malgré tout de s’appeler IPA) alors le plaisir y est même pour certains un peu plus puristes.

Definitive Brewing (Portland ME) Vanilla Dome Milkshake IPA with berries 8%

À mi-chemin entre l’agrume et les fraises, la couleur est assez représentative de l’ensemble et augure d’une bouche un peu débridée.  Celle-ci est bien ronde comme le lactose le veut, avec l’amertume qui semble pas très loin en finale.  Encore une fois entre les deux, les fraises finissent par l’emporter sur les agrumes mais ce que l’on retiendra le plus est l’équilibre.

La cote OO : B-

Parce qu’elle est loin de choquer, mais qu’elle profiterait peut-être de parler un peu plus fort (surtout au niveau de la vanille) pour mieux se faire comprendre.

db2

Big Slide Brewery (Lake Placid NY) Blackberry Milkshake Sour 5.1% 9 IBUs

La cote OO : B-

Parce que ça ne manque pas de fun mais de feeling… de bière.

Mauve comme seul un jus (ou un milkshake fruité) peut l’être, c’est une bière non-bière qui semble assez puérile.  S’ouvrant davantage sur la framboise que la mûre, c’est du jus assez sec et encore plus fruité qu’escompté, heureusement pas trop sucré.  La finale est beaucoup plus ronde alors que la vanille ajoutée vient arrondir davantage que goûter (sauf au fond de la gorge).  Bière de feeling, d’été et pour filles, pas désagréable et fofolle.

bsbmarch2019

Enter a caption