Microbrasserie Charlevoix La Vache Folle Imperial Milk Stout (vieillie 5 ans en cellier) 9%

Cote OO :  B+

La paresse peut venir avec les années.  Un beau ptit somme par contre.

Un autre grand classique de la bière noire au Québec, sans dire qu’elle est anonyme dorénavant, elle a été dépassée depuis… ou bien alors c’est juste qu’on ne la voit plus parmi la masse?  On y plonge donc le nez pour se voir servir une grande rasade de stout un peu liquoreuse et assez fruitée pour le genre.  Le raisin rouge et sec, la crème et le café léger s’occupe ensuite des papilles, tandis que l’orge et presqu’uniquement l’orge se charge de la finale, bien torréfié tout en laissant passer un ou deux raisins secs.  Tout ce qu’on peut attendre d’un stout imperial, tandis que pour le côté lactose on sent que celui-ci s’est amenuisé avec les années en cellier.

Definitive Brewing (Portland ME) Bushwa Milk Stout With Maple Syrup, Cinammon & Vanilla 8.2%

db3Pour une liste d’ingrédients aussi longue, on y renifle pas grand-chose autre que le grain; en peu de mots, comme dirait mon voisin « pas assommé ».  L’attaque est par contre vanillée, puis le grain de café à peine touché par la flamme se joint au sirop d’érable pour donner un ensemble encore doux à ce point.  La finale détonne donc avec son puissant café qui est heureusement lui aussi bien contrebalancé par le sirop d’érable.  Très loin de la grosse stout, c’est une bière facile mais qui avec autant d’additifs risque de ne pas rencontrer les attentes.

La cote OO : C+
Parce que
c’est comme une recette pour enfants où l’on se fie sur le ketchup; au lieu de travailler sur les ingrédients on aurait dû travailler sur la recette de base.

Mast Landing (Portland ME) Kno Kno Milk Stout 7.2%

ml3Pour une bière en homamge à la Kit Kat, cette stout débute de manière chocolaté, mais avec retenue : pour l’instant, c’est une stout à juste titre.  Au goût, d’accord on a droit au gaufré de la bare de chocolat, mais pour la finale on reste dans le chocolat à forte teneur en cacao, mais pas en vanille.  Toujours chocolatée en finale, somme toute c’est une chocolate stout pas très varié.  Le choix entre leur hommage au beurre de peanuts et à la Kit Kat n’est pas très difficile.

La cote OO : B-

Parce que c’est une stout standard qui passe aussi bien en bouche qu’elle ne laissera de souvenir profond.

Mast Landing (Portland ME) Gunner’s Daughter Peanut Butter Milk Stout 5.5%

De la grosse peanut en effet! Pour le gout de milk stout il va falloir attendre, mais pour le pot de beurre de beurre cacahouète on est aussi près que le nez au-dessus de la bière.  Encore plus près du déjeuner en bouche, le malt n’est pas trop torréfié mais il est toujours dominé par l’arachide qui saura convaincre même ceux qui n’en étendent pas sur leur pain.  Pour une curiosité ç’en est toute une une, et bien qu’on pourrait penser que ça serait trop lourd, outre la texture ça reste presque léger.

La cote OO : B+

Parce que le pot avec les ours n’est pas loin, et les ours sont ludiques même pour ceux qui les redoutent.

ml4

Blue Line Brewery Old Mountain Milk Stout 5.1% 21 IBUs

blb3B  Bonne note, mais pas sûr que le prof va se souvenir de cet étudiant.

En frais de couleur et de look olfactif, aucune surprise: le nez est bien crémeux et vanillé, et sans être très original il sait rester frais.  Bonne torréfaction pour ouvrir les hostilités gustatives mais c’est aussi une bière qui reste trop longuement sur ses lauriers.  On avale donc pour y trouver en gorge les qualité de certaines milk stout très bien connues (Left Hand Nitro ou DuckRabbit).  Bien réussie et confortable, peut-être pas assez distinctive mais vaut mieux ne pas l’être pour les mauvaises raisons.

Beau’s Tom Green Stout d’été Milk Stout Blonde 5.0%

btgse

Je sais, drôle de verre (et de couleur évidemment) mais c’est le shaker qu’on recommandait.

C+  Soit on lit les ingrédients pour s’enlever toute surprise, soit on y va à l’aveugle et on trouve cela trop bizzare.  Dans les deux cas donc une légère déception.

Limpide comme n’importe quelle blonde filtrée, au nez ce n’est pas une milk stout dans le tapis mais encore moins une bière pâle avec du grain certes grillé mais pas brûlé.  Pour les papilles pas aussi dupes que l’œil le goût est évident; par quel moyen on peut s’en foutre parce que le goût est au rendez-vous ce qui est plus ou moins le cas de la texture qui reste assez clair.  Au-delà de l’orge, c’est du cacao très pur qui teint l’expérience et qui dénature le goût en général; toutefois ce n’est pas de mauvais goût, juste davantage original.

Somme toute, en voyons les ingrédients ajoutés à la recette il y a moins de surprise, et avec un goût aussi prononcé ça reste une bière où le cerveau ne peut se permettre de prendre une pause.

Lake Placid Pub & Brewery Nippletop Milk Stout 4.4% 27 IBUs

lppnA-  Des bas chauds en revenant d’une longue et mouillée virée en raquettes.

Très simple nez : café au lait au lait au lait. L’arrivée voit la torréfaction monter tranquillement en s’arrêtant finalement juste au bon moment.  Puis ouch en aftertaste!  Où est-ce que ça se cachait tout ce confort gustatif?  Ça s’approche vraiment de la bière noire amadouable parfaite avec du lactose pour compléter d’une douceur au niveau de la texture du liquide.  Plus de satisfaction que de challenge, mais vraiment beaucoup de satisfaction justement.

Miami Brewing Co Milk Stout Little Havana Cafe Con Leche 4.1%

mbhcclD  Leche con café sine cerveza?

Avec son nez rôti inintéressant, on passe rapidement à la bouche où l’amertume usuel de bière à teneur de café devrait y être, mais brille par son absence.  C’est donc le grain du café avant tout et spécialement avant l’orge, faisant de l’ensemble une boisson super aromatisé mais courte d’esprit et d’aftertaste.  Pousse la nana, moult le café, et pousses-toi de cette bière dénaturée et tout simplement inutile.

Roquemont Charcoal Milker Milk Stout 5.4%

roq3 Doux doux doux doux doux, le petit lait chaud avant de s’endormir.

Plus milk que charcoal, c’est une noire très veloutée (côté nez à tout le moins) à l’allure assez traditionnellement stout, où la douceur est de mise comme dans beaucoup de bières de cette microbrasserie.  La texture semi-laiteuse glisse ensuite sur les papilles avec un feeling d’oatmeal stout, et se termine sur un très joyeux et calme sentiment de grain qui fait dans le chocolat, le café et l’orge.  Bien qu’elle manque un peu d’aftertaste (pour une bière noire), côté balance je ne peux dire (ou chuchoter) Chapeau!

La Memphré 1908 Milk Stout 5%

mem1A-  Du brouillard peuvent sortir les belles allégories.

Douce (ça semble être la marque de commerce de la micro), cette stout présente du grain d’orge, du café et de la vanille, dans un mélange super intéressant.  Sans amertume, la texture on-ne-peut-plus veloutée me laisse croire à un haut taux d’avoine.  Toutefois, la surprise arrive en finale où j’y trouve du raisin et du bleuet qui sort de nulle part, et qui tient la note assez longtemps.  Belle dualité douceur et goût qui ne fait vraiment pas vieillo.