Lake Placid Pub and Brewery (Lake Placid NY) Ubu Ale 7% (revisite)

ubu_revisiteIl serait inutile (et frauduleux) de ne pas le dire: Lake Placid Pub and Brewery garde une place spéciale dans mon cœur, et leur bière phare, la UBU ale, garde une peu la même chose.  L’exercice de la regouter en growler (donc pas produite à Ithaca pour l’embouteillage mais bel et bien au 3e étage du pub du village olympique) en est un où la subjectivité sera le principal but à atteindre.

La cote OO : B+

Leçon de céréale, english-style.

Bien couverte par la mousse, la couleur bien foncée mais pas toute à faite opaque peut encore attiser la curiosité du néophyte en ce qui touche le style « english strong ale » assez populaire dans le nord de l’état de New York et la région des Finger Lakes.  Le nez est hyper malté à la manière des scotch ales, le caramel en moins.  Pour ce qui est de l’orge, il fait sans contredit très anglais et s’étire longuement à l’olfactive, tandis que sur les papilles, elle s’incruste profondément et avec juste ce qu’il faut de belle chaleur.  La finale est presque liquoreuse, mais revient sur l’orge et des houblons qui font ressortir de l’amertume à la manière d’un pale ale qui aurait traîné un peu longtemps en Écosse.  La meilleure de Lake Placid Pub and Brewery?  Non, mais celle que je dois regouter à chaque fois et 100% objectivement, à défaut de dire qu’elle se trouve dans le top 10 américain de quiconque, elle devrait faire partie des « must » pour ceux qui s’intéressent aux bières fortes anglaises.

Lake Placid Pub & Brewery (Lake Placid NY) Winter Warmer 7.8% 25 IBUs

lppbwwLa cote OO : B-

Parce qu’il faut être prêt pour les épices… ou transit par le froid des montagnes.

À la couleur de cola c’est reconfortant à l’apparence mais pas autant qu’au nez avec la muscade, le caramel et la cannelle.  En bouche les épices d’hiver sont assez intenses (pensez pain d’épices) et reste très tenace pendant de longues secondes sur les papilles.  La finale est accompagnée de clou de girofle, c’est donc une bière d’hiver comme on peut aimer ou pas, avec les épices qui recouvrent le malt au lieu de l’aggrémenter.  Une bière forte et tenace pour le dessert mais certainement pas pour l’apéro.

Lake Placid Pub & Brewery (Lake Placid NY) Chugger American Session IPA 4.4% 40 IBUs

lppbcLa cote OO : B-

Parce qu’elle semblait viser la note de passage, l’a atteint, mais s’en contente trop facilement.

Beau petit nez entre orange et citrouille, ou est-ce que ça pourrait être le grain qui essaie de percer les houblons?  Assez amère en bouche (spécialement pour une session) elle fait craindre pour la suite, mais non, la finale est herbeuse et légère.  Correcte, mais lorsqu’on sait qu’on peut avoir une Ubu à la place, elle peut faire regretter le choix.  Pour hopheads mais pas pour traditionnaliste anglais.

Lake Placid Pub & Brewery Exit 30 American Pale Ale 5.2% 20 IBUs

lppbe30B-  The softer side of America.

Beaux houblons entre l’orange et le green de golf, toutefois à l’aveugle on pourrait croire à une bière sûre plutôt qu’à une pale ale grâce à un je-ne-sais-quoi de yogourt à la vanille.  La couleur semble donc parfaitement normale, mais la limpidité parfaitement claire fait un peu peur d’y trouver une bière trop passagère.  Le houblon ne joue certainement pas ce tour au goût alors qu’il devient de plus en plus amer, plongeant encore la suite dans l’incertitude malgré un faible nombre de IBUs.  Encore une fois on est surpris – ou non si on se fie aux IBUs – pour y trouver finalement une pale ale assez vert, assez mordante, mais qui ne s’inscrit pas dans la course de la bière la plus amère en ville, ce qui est généralement pas la marque des pale ales américaines.

Lake Placid Pub & Brewery Leaping Cow ESB 5% 25 IBUs

lppblcB+  Probablement moins en Angleterre, mais une ESB de tous les jours de ce côté-ci de l’Atlantique.

D’une odeur innattendue de malt brun et de thé cuivrée, on ne semble pas dès l’ouverture viser une ESB standard, ce que vient corriger le goût de grain des plus évidents, mais qui ressemble davantage à une ambrée pas trop caramelisée que d’une ESB.  Toujours dans le même trip de grain, ça finit par être anglais mais pas trop avec de la feuille d’automne sèche avant qu’elle ne soit brûlée.  Simple, plus ou moins respectueuse d’une bitter normale mais en un mot (sa plus grande qualité), efficace.​

Lake Placid Pub & Brewery Patriot Pale Ale 6.2% 20 IBUs

pjoneilsC+  Pour amateurs d’American Pale Ale en recherche d’une pause.

Très agrume, le houblonnage ouvre les hostilités en gardant le grain au sol.  En bouche toutefois, c’est beaucoup moins amer que prévu tout en conservant le côté orange et citron.  Encore plus tempérée, disons que la finale ne laisse rien pour faire halluciner, mais c’est simplement qu’après la très entraînante Ex-Patriot Ale de leur microbrasserie soeur, cette Patriot ne peut que décevoir… heureusement ça ne serait être de longue durée, une telle bière tombera facilement dans l’oubliable.

Lake Placid Pub and Brewery (Lake Placid NY) 3-putt Porter 5% 29 IBUs

lppb3pp

Imaginez une Guiness mélangée à de la London Pride.

B-  Du côté tranquille de tranquille.

Presque fumée, ses épices en retrait et son caractère laiteux font presque croire à une oatmeal stout, encore plus en bouche où seule la torréfaction du grain semble être celui de la porter.  Sous une finale presque poivrée, on est enfin plus près de la porter, mais l’aftertaste encore une fois tranquille donne la conclusion d’une bière loin d’être exceptionnelle mais pas du tout dans les rangs.  On la boit donc sans challenge un soir où la perfection n’est pas obligatoire.

Lake Placid Pub & Brewery (Lake Placid NY) Golden Ale 4.8%

lppbgaC+  Quand on vise l’amateur de Bud…

Vraiment assoupie et reculée, un seul coup de nez est nécessaire pour s’attendre à une bière soporifique teintée discrètementde houblonné et de grain aqueux.  Toutefois la bouche découvre un houblonnage assez élevé et mielleux à la fois à la manière de certaines pilsner, mais ce n’est que pour finir de manière spontanée, sèche et propre.  Trop sèche et propre en fait.  Une bière de soif donc, sans profondeur, pour les instants où l’on est peut concentré.​

Lake Placid Pub & Brewery Collusion Russian Imperial Stout 8.5% 62 IBUs

lppbcB  Collusion en effet, entre la Russie plus austère et l’Amérique plus amère.

Davantage volubile sur le grain que le raisin usuel de l’impériale russe de tous les jours, la torréfaction semble aussi simple qu’efficace.  Pour la bouche, c’est la texture quasi visqueuse qui accueille les papilles, l’effet probable de la mélasse (incluse dans la recette) qui fait craindre une finale trop molle.  Ce qui est partiellement le cas avec la fraîcheur des houblons qui se font rattraper par le grain en aftertaste.  Très tempéramentale, j’aurais aimé la goûter sans la mélasse, ceci dit pour amateur de bière noire bien houblonnée, à recommander.

Lake Placid CJ’s Honey Rye Ale 7.3% 44 IBUs

lpbcjC+  Cheerios sans les noix et avec beaucoup trop de lait.

Beau mélange de miel et de seigle, beaucoup que ça semble un peu épicé ça sent le commercialement aqueux.  Pas si mielleuse que ça, la faible gazéification donne le ton d’une bière de grain édulcoré, qui se conclut de manière un peu plus sèche et houblonnée.  Une autre bière de retenue de Lake Placid, c’est ok mais ça peut être la dernière que l’on commande, celle qu’on ne veut pas nécessairement analyser.