Brasserie Générale / 8e Péché Déliquéscence Stout à Tartiner Noisettes Cacao Vanille Lactose Stout Pâtissier 9.5%

bgdLa cote OO : B-

BG n’ont pas le défaut d’être trompeurs; preuve ici par l’appellation stout à tartiner tellement ça goûte ce qui pourrait tenir sur un couteau.

Mousse fugace pour débuter cette stout qui n’aura probablement rien de léger.  Bien que porté sur la noisette et une bonne ration de sucre, ça semble, semble un stout pâtissier un peu sur la retenue, mais dès qu’il touche les lèvres, le crémeux est lourd et le duo cacao/vanille très intense.  On commence à comprendre l’expression Stout à tartiner.  Pas grand-chose de neuf en finale, on conclut donc a un stout lourd mais annoncé, qu’on réserve principalement pour l’amateur du style.  À remarquer que le 9.5% ne se goûte pas vraiment, donc peut-être une bonne approche pour ceux qui redoutent les bières au nord du 6%… mais qui les aime très sucrées aussi.

Hermite Microbrasserie Stout Dessert Cacao – Noix de coco – Vanille – Lactose 8.5%

hsdLa cote OO : B-

Avec les enfants il est facile de faire de la bonne pâtisserie, pas autant avec les adultes.

Jouant d’une bonne réputation au Québec, l’Hermite n’est pas accoutumé à l’erreur et dans le cas d’un stout dessert, par les excès d’autres microbrasseries on peut être curieux de voir leur interprétation.  Sans mousse, heureusement qu’on l’a servi dans un verre qui ne concentre que partiellement les odeurs, car déjà le malt toasté est fort, ce qui soit cache les autres ingrédients, soit qui marque qu’on a eû la main légère sur le cacao la noix de coco et la vanille (ce qui n’est pas un mal en soit).  Le liquide est toutefois hyper pesant sur la langue (principalement grâce au cacao) tandis que la noix de coco et le lactose lui confère un goût végétal et très doucement texturé.  La finale voit enfin la fibre de la noix de coco ressortir particulièrement, tandis que la vanille assouplit la fin.  On en pense quoi alors de ce stout dessert?  Assez poussé mais pas trop, ce n’est pas nécessairement avec celle-ci que l’on tomberait en amour avec la microbrasserie mais on ne la descendrait pas en bas de la moyenne non plus.

Brasserie Générale Diantre Stout Pâtissier Pacane Coconut, vanille et lactose 10%

bg_dec2019_1La cote OO : B

Elle ne fait pas sacrer.

Un peu mystérieuse : le mélange tient la route et l’on sent bien le coconut, mais le pacane et le lactose ne viennent qu’ajouter confusion à l’olfactive.  On passe donc en bouche pour y trouver le raisin de l’impériale russe en version légèrement plus sèche.  Le pacane est toutefois éhontément puissant en finale et apporte un caractère plus austère.  Un peu difficile à statuer, mais j’aime… sans savoir pourquoi.  Suffit de les aimer sucrée et sèche à la fois.

Artisanal Brew Works (Saratoga Springs NY) Taproom Series #10 MoTra (Lactose IPA) 7.75%

abw2La cote OO : B+

Parce que c’est une IPA comme on aimerait en voir plus… faire une IPA un peu mince qui goûte seulement les agrumes c’est un peu dépassé non?

Si l’on est bien en territoire IPA, c’est davantage dans le Maine que la Californie, alors qu’on y trouve des effluves de pins et un côté herbeux.  Dans un visuel très opaque et sa texture laiteuse et légèrement grasse, les lactoses amènent de la crème qui fait belle opposition à la finale hyper « clean » mais tout aussi bien sentie.

Common Roots Brewing Company (South Glens Falls NY) Snowy Night American Double Stout (with vanilla beans & lactose) 8%

crsn

L’étiquette parle de saveur de crème glacée à la vanille et c’est pas fou… simplement plus chocolaté que cela.

La cote OO : B

Parce que… regarder l’étiquette et vous comprendrez.

Le titre est approprié pour le nez: une nuit de neige, probablement fort tranquille comme l’ofactive doucement stout et à peine vanillée, mais on sent que sous le nez le lactose peut agir comme un épais couvert de neige.  En bouche c’est une stout dans tout ce qu’on peut trouver de stout avec du grain carbonisée arrondi par le lactose et la vanille.  La finale est encore tranquille… peut-être trop finalement.  Par contre après plusieurs gorgées on finit par aimer cette simplicité et le fait qu’elle est rafraîchissante malgré un haut taux d’alcool.  Le titre est donc encore plus à-propos, même si l’appelation « american » du titre ne veut pas dire nécessairement haut en amertume.

Banded Horn Brewing Co (Biddeford ME) Umbrella Drink IPA with lactose and pineapple 7%

bhud

Pas nécessairement mon style, mais vive les salons pour trouver des petites perles.

B+  Dans beaucoup d’excellentes recettes, il y a un ingrédient special.  J’aurais gardé le secret, mais l’important reste dans le verre.

Quand une bière de fruit sent la bière avec une bonne dose de houblons plutôt que de sentir le fruit et uniquement le fruit, ça commence bien à mon humble opinion.  Et lorsque gustativement ça goûte en effet la milkshake IPA (surtout au niveau de la texture), tout juste soutenue par l’ananas sur le bout de langue, c’est que ça continue de belle manière aussi.  Enfin, la finale peut bien être amère, mais l’ananas se dénude enfin pour contrebalance cette amertume.  Vraiment pas mauvaise, je n’aurais même pas mentionné l’ananas et ça serait tout aussi satisfaisant.

La Confrérie Crema Stout à l’avoine Café à froid / Vanille / Lactose 5.4% 30 IBUs

ccB+  Pour vous réconcilier.

Trop souvent, peut-être pas sa trop grande ressemblance, le café vient dénaturé une bière; un peu de vanille et de lait c’est bien mais quand j’ouvre une bière… je veux une bière, pas une boisson chaude.  Voir ici de mauvais exemple à la Stout café vanille de Brasseurs de Montréal.  Ceci dit, au nez la torréfaction ne semble pas trop venir du café mais de l’orge, le tout aggrémenté de la rondeur de l’avoine qui s’agence parfaitement avec le petit goût de lait.  Loin d’être amère, l’arrivée en bouche est toute en douceur, sucrée comme il se doit avec que le café vienne terminé l’équilibre entre le sucre et l’amer.

Pas trop aggressive, c’est toujours de cette manière qu’on devrait aborder la boisson matinale lorsqu’on veut la marier avec de la bière.