Unibroue Autre Chose IPL India Pale Lager 5.5% 45 IBUs

uiplÀ défaut d’avoir autant de nouveautés que la moyenne des micros québécoises, avec À tout le Monde et sa première Autre Chose, Unibroue a su très bien visé.  Est-ce qu’on sera encore dans le mille cette fois-ci?

La cote OO : B-

Lager, c’est reposer.  Ou se reposer.

Lager ou ale, le houblon est l’élément principal du nez; normal pour une bière qui en contient 5 (Golding, Tradition, Saaz, Mandarina et Herkules).  C’est donc un nez d’IPA mais davantage claire dans cette lager.  Encore en bouche le liquide est léger mais les houblons sont lourdauds, feuillus, verts et agrumes à la fois.  La finale est un peu plus ronde et la différence entre IPA semble bien explorer.  La finale est plus facile et l’exercice est très bon, mais cette fois-ci il est à se demander qui Unibroue vise : le hophead?  Plus ou moins.  Joe-caisse-de-bière?  Pas vraiment. L’afficionado de la nouveauté?  À peine.  On ne peut pas dire donc qu’elle est mal faite, loin de là, mais n’a pas l’éclat des dernières d’Unibroue.

Harricana 44 Session IPL 4.3%

h44Est-ce que l’IPL sera une nouvelle mode en cet été 2020-COVID19?  On en voit certainement plus qu’avant, en dehors de la pionnière Maltstrom dans ce domaine.

La cote OO : B

L’IPA autrement : pas juste l’abréviation qui change.

L ou A, peu de différence dans ce nez très teinté par le houblon qui fait très californien-hippie si vous voyez ce que je veux dire (strata, ekuanot, mosaïc et Amarillo sont au rendez-vous).  C’est certainement un liquide plus concentré que votre IPA de tous les genres, et l’amertume semble attendre la fin de la bouche pour déclarer la guerre.  Pourtant à ce point le houblon s’intensifie bien évidemment, en se gardant bien d’être éhontément amère.  Une belle IPA… IPL d’introduction, pour montrer que l’APA est plus que les agrumes.  À 4.4% c’est un bon standard d’étalonnage pour les autres IPLs qui viendront sûrement…

Lagabière Southshore IPL 6.5%

lsiplB+  On change de clan, ou l’on joint son premier.

Joyeux nez bien houblonné, pour une inida pale lager, ça n’a peut-être pas beaucoup de profondeur au niveau du grain mais au niveau des houblons on est très loin d’être monocorde.  Gustativement c’est bien rond et facile avec une amertume très contrôle, tandis que la finale est remplie de grain mielleux d’abord et d’houblons tropicaux ensuite.  L’aftertaste est enfin douce et régulière, avec des bières de ce genre on peut facilement passer du clan IPA au clan IPL.

Bellechasse IPL de St-Damien 5.7%

beer2C  De haut en bas.

Agrumes sûrs et zeste d’orange qui savent rester plus fruités qu’amers, non pas comme certaines IPA grand marché, même si la profondeur n’y est pas vraiment.  L’attaque est plus forte en caramel qu’en houblon, et l’aftertaste est long mais encore plus mince.  Le nez est plus qu’une IPA, le goût un peu moins et l’aftertaste, hé bien mince (patois et au niveau du goût).  D’accord, ça en prend une du genre par microbrasserie mode oblige, c’est fait.  Done.  Done with it.