Waller St. Brewing The Dark Arts Imperial Stout 9.1% 40 IBUs

wsdaLa cote OO : A-

Pléonastique contrôle.

S’il existe un mélange entre les biscuit Ginger Snaps, ceux à la mélasse et le moka, celui-ci aurait probablement le nez de cette stout de l’une des meilleures micros ontariennes (et à mon humble, facilement la meilleure d’Ottawa).  La cannelle et la muscade sont donc évidemment au rendez-vous, malgré qu’en bouche on a droit d’abord à de l’orge rôtie puis un élan de cola à la Oud Bruin mais aussi la fermentation funky de Waller Street.  On conclura sur le biscuit à la mélasse et le piment pastilla qui sort particulièrement sur le bout de la langue sans être vraiment épicé.  L’une des rares bières à « épices de noël » qui réussit bien, principalement grâce à sa retenue, et sa non-retenue au niveau de ses levures.

Saint-Houblon Série Imperial Stout Framboise Rubus 8.5%

shisfrLa cote OO : B+

Gâteau au choco pour ceux qui n’aime pas le gâteau au choco.

Café crème et framboise bien mûre au menu pour cette stout qui me semble parfaite pour un froid matin de printemps.  La mousse est peu généreuse alors on a rapidement droit à plus de framboise, alors le goût fera davantage foi pour le tout.  La bouche est bien amer de grain presque brûlé et la framboise n’y survient que presque pas, tandis qu’une fois en gorge c’est du gros gâteau forêt noir bien « cerisé ».  Il semble assez facile de faire de la blanche à la framboise, mais avec cette stout on peut convenir que se creuser la tête un tantinet plus est payant parfois.

Cerveceria Calavera (Tlalnepantla Mexico) Mexican Imperial Stout 9% 65 IBUs

calavera_imperialstoutÀ la base de leur Corazon Negro, à quoi peut ressembler leur stout en version « sine mezcal » mais avec du piment ?  Le nez est très régulier et offre des notes de moka et de cacao.  Côté bouche, c’est de la vanille comme si elle avait été vieillie en fût de chêne, puis le cacao plus végétal qui revient en force.  La finale est très chocolatée mais tout autant végétale, restant dans la subtilité du piment au lieu de son goût.  En résumé, c’est un stout qui fait déployer l’appui-pieds du La-Z-Boy. Ou plutôt du hamac.

La cote OO : B

Parce que c’est la convivialité artisanale simple, celui en dehors des circuits touristiques faciles du Mexique.

HopEra IS Radical 10% (Imperial Stout)

hopera2Comme Imperial Stout, le café est très évident avec l’orge caramélisée mais encore plus le grain de café naturel, qui se distingue en bouche tout en prenant un pas de recul.  La finale est par contre totalement et uniquement l’affaire du café avec un aftertaste des plus longs et modérément amer.  Presque végétale et terreuse, c’est certes une bonne bière mais avant tout pour l’amateur de ce style.

La cote OO : B-

Parce que c’est radicalement, mais presque ridiculement café aussi.

Mayflower Brewing Company (Plymouth MA) Cooper’s Series Limited Edition Standish Imperial Stout 9%

msisProfond et à la stout russe, le grain est passablement torréfié et assez vanilla, en donnant à l’olfactive une teinte de breakfast stout.  Gustativement puissante, on a pas lésiné sur la puissance du grain qui ne se développe toutefois pas beaucoup.  La finale est assez sèche et pas vraiment fruitée – on voit donc que la Russie non mentionnée à l’appelation est elle aussi manquante.  Une petite stout réglo avec du grain bien travaillé, qui marque davantage les papilles que le souvenir.

La cote : B-

Parce qu’il y a erreur dans le nom « standish » mais que ça reste agréable.

Mystic Brewery (Chelsea MA) Spectral Evidence Imperial Stout 2015 12%

mse

Le spectre de quoi au juste?  Rien de métaphysique ici aux niveau des saveurs.

A  100% goût.

Derrière une couleur brune plus près de la porter que de la stout, le nez est pas mal plus régulier avec du raisin sec; or on a droit à de la cannelle, de la muscade et de la vanille qui nous fait espérer pour le mieux.  Pesante sous la langue, le raisin s’incruste dans la vanille et c’est dans une gazéification somme toute vraiment légère que ca se poursuit jusqu’en gorge, où la texture est encore plus collante, un brin chocolatée mais bien variée malgré tout avec du chêne et du café au lait en prime.  Faire une stout impériale correcte est une chose mais pour se démarquer du lot celle-ci s’en tire de manière magistrale en me rappelant la stout impériale russe de Frampton Brasse.