Brasserie Tilquin (Belgique) (bue chez Brasserie Générale) Gueuze Draft 5.3%

bg_dec2019_2Une gueuze en version draft, ca donne…?

La cote OO : A

Funk, vous avez dit funk?

Du funk, mais juste assez : pas trop sèche et bien remplie de pommes, le nez est simple mais prépare mal pour l’avalanche de levures qui déferle sur les papilles dès qu’entrée en bouche.  La finale est toujours sèche et si vous croyiez avoir goûté le funk jusqu’à date… repensez-y.  Pas trop d’acidité, mais du champignon, de la cendre, du bacon, du cheval, ça pleut la variété hyper bizarre.  Une des meilleures bières version draft que j’ai goûté à ce jours, même si je ne comprends toujours pas qu’est-ce que le cendré vient faire dans cette bière, ni d’où il vient.

À la Fût Assemblage de LambiQCs Inspiration Vieille Gueuze Assemblage IV 2013-2015 5%

A  L’analyse, la dégustation ou la simple appréciation?

Tout ce à quoi je m’attend du nez d’une lambic : sûrette, presque bonbon et une mini-touche de houblons et de grain.  Plus astringente au nez que ses consœurs, elle reste légère tout en prenant beaucoup de place en bouche, avec un aspect sûr bien poussé.  Les finale est beaucoup plus funky mais avec les gorgées qui se succèdent, c’est le côté sûrette qui frise le ridicule… ou le génie.  À la hauteur de ses semblables d’À la Fût, les différences ont beaux devenir de plus en plus subtiles, c’est toujours une bière qui vise dans le mise et qui plairait autant au beer geek contemplatif qu’au néophyte qui ne veut que se désaltérer.

 

Schoune Gueuze La Spontanée 2006 Bière de type lambic 7%

cgu

Être le gestionnaire de l’entreprise je referais la majorité de leur catalogue, mais la Spontanée est intouchable.

A  Un grand grand cru d’une petite petite brasserie.

Au conseil du vendeur « Essaye-là, oui Schoune font presque seulement de la m*rde, mais celle-là c’est ma meilleure gueuze à vie »… bon, on m’a déjà dit ça pour leur lambic framboise que j’avais trouvé un peu trop fabriqué.  On plonge donc et dès le nez, c’est super équilibré et tout ce à quoi je m’attends d’une gueuze : l’aspect limonade, un arrière-plan de funk, un peu de seul (pourquoi pas?) et un très léger sucré végétal et fruité (de la rhubarbe poussant derrière un garage de tôle).  Peu de carbonation (normal pour une 2006!), le funk de son côté est plus élèvé mais la limonade céréalière tient le cap jusqu’à la finale funky et encore plus sûre, avant l’aftertaste long et savoureux, qui se rapproche un peu plus d’une bière.  À presque 20$ elle en vaut très certainemenet la peine même si elle n’a pas le raffinement d’une Deus.