Malbord La Gueule de Requin Eisbock 10%

mgdrLa cote OO : B

Fish on, ca mord!

L’odeur de malt intensément léché par la flamme ne surprend pas après une telle couleur dans le verre, mais l’aspect liquoreux et de raisin sec a de quoi étonner un tant soit peu.  C’est velouté et ça attire la papille pas juste que passablement.  Laissez faire le velouté et l’amabilité en bouche, le plus simple que je pourrais dire c’est que ça donne la volée à la langue et ça devient encore plus spiritueux, certes plus qu’à 10%.  La finale est plus gentille toutefois et fait le pont entre le coté de blé de la bock et le stout impériale russe.  La bouche est grande et affiche de nombreuses dents, sans surprise donc qu’elle a énormément de mordant.

L’Alchimiste Eisbock Bière de glace 9.5%

eisB-  Guy Mongrain sort de ce corps, car un seul mot me vient à l’esprit: brou(e)haha.  À quelque part entre orge, houblon, 7up et root beer, le nez est imposant.  La bouche quant à elle se veut plus normale avec du caramel, du miel et une toile de fond d’orge.  L’amertume longue mais pas très prononcée est appréciable, ce qui donne au tout un coté addictif malgré qu’elle ne soit pas très marquante.