La Fosse (Donnacona)

fosse6La seconde en moins d’un an à Donnacona, or si la Shed n’avait pas déplu avec aussi peu de nouveauté depuis son ouverture le bièrophile de Portneuf (où le beer très très geek de Québec) en est peut-être resté sur sa faim.   Après plusieurs mois de retard, enfin en décembre 2019 la Fosse arrive juste avant noël.

À quelques centaines de mètres l’un de l’autre, La Fosse est plus petite, mais l’équipement ne pourrait être plus visible et la micro fait pas mal plus palpable.  Sans savoir pourquoi, elle peut rappeler la Boite à Malt de Lévis.  On s’approche donc au bar et drame!  Pas de palette pour ceux qui se .  Heureusement depuis leur ouverture, la Fosse a corrigé le tir et à peine un mois plus tard, palettes, growlers et canettes sont déjà dans le frigos à l’entrée.  Et parlant de l’entrée, derrière le bar juste à côté, la carte, offrant 8 bières locales dès l’ouverture.  Deux sûres, une rousse, une blonde, une IPA, une Stout, etc, si j’avais à partir une microbrasserie c’est un peu comme ça que j’aimerais la partir, avec de la variété quoi.

fosse2Dans le verre, ça donne quoi alors?  Après 2 visite et la carte complètement essayé, faut l’avouer, la Fosse semble avoir fait ses devoirs avant d’ouvrir ses portes, de ses bières plus aventureuses (gose clémentine gingembre par exemple) à ses plus sages (leur blonde d’entrée de gamme).  Dans l’assiette puisqu’on y est?  Un menu assez court (que 4 plats principaux plus des entrées) mais pas trop cher (comme ses bières d’ailleurs) et bien fait.

En leur souhaitant la meilleure des chances, avec 3 nouvelles micros dans la région (en comptant la Shed de Donna et la Ferme du Tarieu de St-Anne-de-la-Pérade) l’explorateur brassicole a maintenant plusieurs nouveaux choix le long de la 40 en direction Trois-Rivières.

Alors, elle vaut le détour?  En toute franchise, certainement plus que sa rivale de village, qui devra maintenant monter son jeu d’un cran pour ne pas perdre à celui des comparaisons.

On essaie quoi?  Leur rousse pour la tradition, leur gose pour la facilité et leur stout comme dessert.

Microbrasserie La Shed (Donnacona QC)

shed1On ne peut pas dire que Donnacona est jusqu’à maintenant une destination brassicole… attendez un peu, pas une mais 2 micros à ouvrir pendant l’été 2019?  Il fallait bien sûr ne pas manquer l’ouverture!

Sise pas très loin derrière le A&W (un bon pit stop sur la 40), pour un nom comme « la Shed » ça fait très moderne, et bien que le boulevard des écureuils est passant, on ne peut pas dire que la terrasse semble désagréable.

À quoi s’attendre pour cette journée de première?  Après quelques minutes de retard (il faut évidemment pardonner la nervosité de dernière minute), on finit de piaffer d’impatience premier dans la file.  Enfin, les portes ouvrent et il fait très soif.

shed2

Cheers à la Shed, et vive la donnacon-ale!

À l’intérieur, on y trouvera un endroit rustique, facile et efficace, avec l’arrière du bar qui donne sur la salle des cuves.  Et pas moins de 15 lignes de fût, qui pour l’instant ne servent que 3 bières locales.  Pour l’instant, car on prévoit y ajouter d’autres élixirs dans les semaines qui suivent.    Derrière le bar aussi, du personnelle sympa qui semble connaître suffisamment leurs produits (là aussi il ne faut pas s’attendre à se faire donner l’histoire de la bière au complet en cette journée d’ouverture, mais les goûts généraux des bières sont bien connus).  Pour le reste des lignes, de la bière quasi-locale (l’Esprit de Clocher) et de l’Espace Public.  Ça « fera la job » en attendant les recettes en cuve.

On y va?    Pour l’instant, oui, avec des attentes limités.  Ou alors on se dirige vers les micros de Trois-Rivières et Shawinigan et on y arrête en revenant.

On goûte quoi?  Leur Blanche aux framboises.  Rien d’hallucinant mais un gros crowd pleaser en attendant d’avoir des recettes un peu plus personnelles.