Domaine Berthiaume Le Souffle du Dragon 11.9%

D’accord, Domaine Berthiaume est encore à la fin du 20e siècle question design de bouteille, mais il s’agit néanmoins de leur mieux réussi.

Cote OO : B+

Le souffle est chaud mais la flamme est encore plus belle.

Noire au look et opaque au niveau du nez, c’est le genre à demander une étude plus longue et exhaustive afin d’y trouver fumée de bois carbonisé, prunes, raisins secs, raisins rouges, cèdre et orge bien fermier.  La curiosité attisé on plonge en plein nuage de fumée, le sucre bien loin des papilles si ce n’est que la prune qui tente de se faire remarquer dans l’épais brouillard qui semble aussi chaud, comme si le jalapeno figurait à la recette et viendrait piquer le bout de la langue.  Le piment se veut très évident en finale (guajillo ou ancio?) et vivote bien dans une bière que se simplifie (et heureusement se sucre un peu) au fil des gorgées.  Très tempéramental mais démontre que le choix d’une bière noire et peut-être l’un des meilleurs lorsque l’on veut ajouter des piments (du chipotle finalement).  Berthiaume est loin d’être la plus connue, et ne semble pas être non plus la plus talentueuse, mais à force de sortir de tels élixirs, il faudrait finir par les prendre au sérieux.

Domaine Berthiaume L’Elfe Brune 5.2%

dbeb

« Microbrasserie » en avant, « Ferme Brassicole » en arrière.  Un peu d’uniformité svp.

B-  Un certain talent en arts martiaux, mais pas assez souvent au cours pour avoir la ceinture.

Bien que la mousse soit éphémère, l’odeur est agréable, bien caramélisée et très fruitée par le raisin et le pruneau.  Plus pétillante que je le pensais, le goût est à l’opposé et moins prononcé, à quelque part entre la scotch ale et la porter baltique.  La finale est quant à elle bien maltée, pas trop sucré avec la prune qui prend des aspects plus acides.  Le gros défaut se révèle en aftertaste qui est quasi absent, pour conclure une scotch ale d’été trop mince même après une dizaine de gorgées.  Tout comme l’étiquette pas un mauvais départ mais ça prendrait plus de focus.

Domaine Berthiaume Sang de Gobelin La Vermine (Scotch Ale) 6.5%

dbsgvB-  Scotch ale édition maraîchère fermière.

Peu sucrée mais drôlement fruitée au point de sembler trafiquée (raisin, cerise, pomme), c’est loin d’être votre typique scotch ale avec de l’habituel caramel exubérant.  En bouche le côté fruité attaque mais est suivi d’une lente et forte carbonation, qui s’éteint sur un côté à peine funky asse moyen.  Belle mais surtout très libre interprétation, ce sang de gobelin n’est pas sans intérêt mais on peut probablement la garder pour les soirs de mystère.  On a donc une note moyenne pour le genre mais certes pas pour l’originalité.

Domaine Berthiaume L’Elfe Noire 6.5%

dben

Bell fille disons mais ça serait sans surprise d’apprendre que le maître-brasseur adore les GNs…

B  Comme le chantait Michael Jackson, est-elle noire, ou blanche?

Rétrograde comme étiquette?  Et puis zut, ils ne sont pas les seuls, et qu’elle soit bonne ou mauvaise, si l’on reconnait une marque de commerce c’est déjà ça de gagné.  Et j’adore le aprfum; pas vraiment de torréfaction ni de raisin de l’impériale russe, toute en finesse et rien de brusque.  En bouche franchement plus marqué, on dénote aussi la texture très lisse du grain beaucoup moins grillé que la couelur peut en témoigner.  Bien que l’étalement des saveurs est un peu bref, une fois avalée le café légèrement amer se mue en épices de stout et en chocolat.  La blanche s’occupe de la texture en bouche alors que la noire du goût.  Un beau mélange métissé.