Dogfish Head (Milton DE) Sea-Quench Ale Session Sour

dfhsqaLa cote OO : B-

Une margarita avec un peu trop de vodka.

Tel qu’attendu, de la key lime pie avec du poivre noir (la lime noire?).  C’est aussi compact et mi-sucré, tandis qu’en bouche c’est à la limite du amer – disons alors très acide, sur les bords du pamplemousse.  La finale est plus simple, dominée par la lime très verte cette fois-ci, et dans une finale totalement sûre.  Certainement, trop sèche pour une gose, c’est toutefois une belle sour avec une petite pointe de coriandre attendu, mais surtout de la lime, beaucoup de lime.

Dogfish Head (Milton DE) Wood-aged Bitches Brew stout brewed with honey 9%

dhbb

On aurait pû au moins expliquer un titre qui peut paraître aussi choquant.  Pour ceux moins amateur de jazz fusion (le cas de l’auteur de ces lignes) il s’agit d’une bière en l’honneur du 40e anniversaire de la sortie de l’album Bitches Brew de Miles Davis.

La cote OO : B

Parce que c’est loin d’être une chienne de bière.

Malgré le miel, c’est une stout assez standard pleine de beau cacao qui monte aux narines et qui ouvre très bien les hostilités. C’est la torréfaction qui prend ensuite le contrôle des papilles et l’orge devient très intense; très certainement jusqu’à date pas de trace perceptible du miel.  La finale est plus forale mais il est à se demander si le tout ne viendrait pas davantage du choix de houblons que de l’ajout du miel.  Outre l’ingrédient manquant au goût c’est une stout confortable non sans rappeler la Grand Duc de l’Esprit de Clocher, que l’on boit très aisément en fin de journée.

Dogfish Head (Milton DE) Flesh and Blood IPA 7.5%

dhfbipaPour bien préparer au nez, la belle couleur rougée pas trop poussée précède bien l’IPA mi-fruit mi-houblon où l’on sent autant les fruits que la plante amérisante.  En arrivée, l’orange sanguine amène une belle lourdeur au travers d’une amertume controllée, qui le devient moins en finale où le pamplemousse est assez présent et où le citron est plus discret.  Somme toute une IPA qui manque de grain mais pas d’originalité pour une rafraîchissante bière agrémentée de fruits et d’amertume.

La cote OO : B-

Parce qu’on oublie la subtilité et la douceur, mais on présente un bel alternatif à la bière blanche d’été.

Dogfish Head Oak-aged Noble Rot (botrytis-infected viognier must) 9%

dhoanr

I’m special!  I’m special!  I’m special!

B-  Capturer le funk dans le verger.

Mi-bière mi-limonade, du jus de pomme moins funky qu’espéré, comme si le baril de chêne aurait été échangé pour une caisse de pomme en cèdre.  Très puissant, sur les papilles la pomme est accompagnée de raisin vert.  Plutôt funky en finale, c’est toujours la rencontre du raisin vert et de la pomme, qui tient un peu d’une liqueur de malt à la pomme mais avec de la profondeur en plus.  Un 9% d’alcool discret tout comme le vieillissement, qui était fort probablement nécessaire pour arrondir le tout.  Une bière du nouveau monde avec une base belge mais une créativité toute américaine, celle que l’on prend quand on se sent d’attaque pour le profond bizarre.

Dogfish Head 60 Minute IPA 6%

dfhsB  60 minutes sur une vie c’est bien court, mais ça ne veut pas dire qu’on ne peut pas bien le meubler.

Votre petite IPA toute à fait standard au nez, mais assez simple et pas trop agrumée, ce qui est un peu étonnant avec 60 additions de houblon, une à chaque minute pendant une heure. Avec un peu de grain qui colle sous la langue, la bouche aussi est simple et précède une finale brève mais bien remplie de grain. Certes une IPA pour débutant, mais une IPA bonne franquette avant tout.

Dogfish Head Burton Baton Oak Aged IIPA 10%

burtonB Le feu de camps commence dans un gros boom mais les histoires sont bonnes et bien racontées.

Élégamment parfumée, rafraîchissante et imposante, oui du houblon agrumé et herbeux mais aussi aggrémenté d’une épine dorsale de la vanille du baril. Amère en bouche, les lèvres rentrent par en-dedans; on oublie le baril à ce stade, mais on le retrouve en finale avec du chêne, de la citrouille, de la muscade et un aftertaste de gâteau de noel. Et alors que la première gorgée peut sembler un peu disparate, la seconde rassemble bien les morceaux du casse-tête.

Dogfish Head Craft Brewed Ales (Milton, DE) Saison du Buff 6.8%

sdbB+  Du C4: beaucoup de destruction mais peu de flamme.  Pot-pourri moitié floral, moitié épices, entièrement frais avec une belle touche d’acidité.  Un peu normal pour une bière brassée avec du romarin, du thym et de la sariette (des épices qui viennent me chercher à la base) mais une très belle recherche d’équilibre olfactif.  Très épicée en bouche le houblon se déclare, tonitruant, et les épices parviennent à peine à suivre le rythme… avant la finale où elles explosent fraîchement.  Peut-être pour beer geek (difficile de le nier, je crois commencer à l’être) mais vaut vraiment le détour.  Une super conception de saison.