Definitive Brewing (Portland ME) Bushwa Milk Stout With Maple Syrup, Cinammon & Vanilla 8.2%

db3Pour une liste d’ingrédients aussi longue, on y renifle pas grand-chose autre que le grain; en peu de mots, comme dirait mon voisin « pas assommé ».  L’attaque est par contre vanillée, puis le grain de café à peine touché par la flamme se joint au sirop d’érable pour donner un ensemble encore doux à ce point.  La finale détonne donc avec son puissant café qui est heureusement lui aussi bien contrebalancé par le sirop d’érable.  Très loin de la grosse stout, c’est une bière facile mais qui avec autant d’additifs risque de ne pas rencontrer les attentes.

La cote OO : C+
Parce que
c’est comme une recette pour enfants où l’on se fie sur le ketchup; au lieu de travailler sur les ingrédients on aurait dû travailler sur la recette de base.

Definitive Brewing (Portland ME) Forever Heavy Barleywine with Coconut & Vanilla 10%

db4Un bière qui s’affiche comme lourde/intense à jamais, mais qui au niveau de ses ingrédients elle semble assez neutre.  Toutefois, au côté orge, le travail est très bien fait et cache déjà bien son 10% d’alcool.  La bouche est tout autre avec l’amertume très américaine et trop excessive, même si elle doit faire face à de l’alcool très chaud.  Suite des montagnes russes en finale alors qu’on redescend dans un léger aftertaste qui conclut une bière où le coconut et la vanille ne figure qu’au nom et non au goût.

La cote OO : C+

Parce que si le but visé est la chaleur, ça manque en finale et que si c’est d’apporter du coconut et de la vanille ça manque en totale.

Definitive Brewing (Portland ME) Vanilla Dome Milkshake IPA with berries 8%

À mi-chemin entre l’agrume et les fraises, la couleur est assez représentative de l’ensemble et augure d’une bouche un peu débridée.  Celle-ci est bien ronde comme le lactose le veut, avec l’amertume qui semble pas très loin en finale.  Encore une fois entre les deux, les fraises finissent par l’emporter sur les agrumes mais ce que l’on retiendra le plus est l’équilibre.

La cote OO : B-

Parce qu’elle est loin de choquer, mais qu’elle profiterait peut-être de parler un peu plus fort (surtout au niveau de la vanille) pour mieux se faire comprendre.

db2

Definitive Brewing (Portland ME) Contee Kölsch 4.4%

db1Pas très forte au nez; d’emblée ça ressemble à la bière que tant de microbrasseries font pour aller chercher l’amateur de bières grand marché (un geste difficile à condamner).  Vraiment trop molle en bouche, où est le grain?  Fruitée et surtout gênée, pour ceux qui aiment les blondes fruitées sans avoir à tomber dans les blanches, pourquoi pas.  D’accord, la kölsch se doit presque d’être un peu austère mais ici on a une belle variation sur un thème.

La cote OO : B

Parce que vive le conservatisme éclaté.

Definitive Brewing (Portland ME)

db1La microbrasserie sans les règles du MAPAQ : des jeus de poche à un mètre des cuves, des barils sur lesquels on peut s’attabler, au moins une demi-douzaine de chiens en laisse un peu partout.  Il y a bien sûr moyen de faire chaleureux au Québec, mais chez Definitive Brewing ça semble être sans effort, ce qui peut expliquer que pour un samedi après-midi à 16h la microbrasserie soit à presque pleine capacité.  Ça et le fait d’être situé directement en face de la mythique Allagash…

Pour en revenir à l’intérieur, on trouve quelque place au bar et on explore la carte : environ la moitié des IPAs, 3 stouts et des bières légères.  Disons qu’on est pas trop impressionnés et que ça fait « on vise les modes » mais en autant que le goût est au rendez-vous.  Pour la bouffe… le food truck brésilien à l’extérieur convient au petits appétits.

Qu’en est-il des bières donc?  Humblement, il faudra repasser car malgré une bonne réputation (spécialement pour une microbrasserie avec à peine 6 mois d’existence) rien de mémorable.

Pourquoi on visite alors?  Pour l’atmosphère ultra conviviable et collégial.  Et/ou pour donner une seconde chance.