À l’Abri de la Tempête Corne de Glace Scotch Ale de Glace 14%

abcb3

Il y a peut-être une raison pourquoi il y a tant de bières supposément à 11.9%…

Scotch ale, vraiment?  C’est peut-être l’alcool mais on semble être pas mal plus en territoire de vin d’orge avec ce nez caramelisé, à peine fumé et très bien arrondi.  La bouche est assez liquoreuse pour poursuivre le sentiment de vin d’orge, et le goût fruit, un peu minéral et à peine boucané éloigne encore davantage le buveur d’une scotch ale proprement dite.  On retrouve partiellement cette dernière en finale où le grain a davantage son mot à dire, mais qui doit aussi être châtier par le haut pourcentage d’alcool qui se perpétue jusqu’en aftertaste.  Assurément dans la catégorie « dernière bière de la soirée » n’était-ce du prix – 10$ pour 341ml – c’est une bière qu’on achèterait en paquet de deux pour remplacer n’importe bonne bouteille de raisin rouge.

La cote OO : A

Parce que si le vin a l’amarone, la bière a son vin d’orge ou sa scotch ale de glace.  Et n’était-ce du permis, on ne pourrait que la bière de glace ne soit l’apanage de davantage de microbrasseries québécoises.

abcb2

À l’abris de la Tempête Palabre Corne de Glace scotch ale de glace 13%

cdgB+  Une corne de glace qui mord.  Malgré une arrivée tranquille, c’est une bière en long crescendo.  Un début de fruits frais, la fumée finit par s’en échapper au travers de belles notes de céréales.  L’alcool est discret mais à 13%, ça pourrait être un chiffre malchanceux pour votre sobriété si consommée trop rapidement.  Une douceur qui punche la tête davantage que le corps.