La Fosse Coco Velours Sûre pêche abricots et noix de coco 6%

Cote OO : B-

Simple, mais fitte bien sur le bords de la table de nuit, et/ou en-dessous des couvartes.

N’était-ce de voir « sûre » sur la cannette, on se fierait sur le visuel d’une milkshake IPA qui cacherait énormément son amertume derrière un mur autant de pêche qued’abricot, pas autant sucré que velouté par la noix de coco.  Le sûrette se mélange bien au sucre à la manière d’un bonbon sûre, présentant l’abricot plus sec derrière la langue, tandis qu’en l’avaler on y découvrir des fruits tropicaux à noyau.  Un peu aqueuse et à mi-chemin entre les sûres et les bières aux fruits, le coco s’occupe bien de la sorite de velours pour une bière suave, sans tomber dans la grosse stout dessert lourde.

Big Slide Brewery (Lake Placid NY) Snowbird Sour 5% 5 IBUs

bsbfall20183Sour ou gose?  Fleurie ou feuillue?  Quel nez, autant étonnant qu’anormal.  En bouche les lactos détonne et on s’accorde finalement sur la sour, qui se conclue dans le bizarre que seul de la banane vert pourrait expliquer.  Pour le coco aussi à la recette, il n’est pas vraiment présent aux papilles mais vient arrondir la texture, tandis que la banane reste longuement sur les côtés de la langue.  « Sour aux fruit XYZ » c’est peut-être facile, mais trouver une recette qui marche aussi bien, du rarement sinon jamais vu.

La cote OO : A

Parce qu’elle charmera aussi bien le monsieur que la madame.  « A sour for the ages »… et tous les âges.

bsbfall2018

Cerveceria Artesanal Lach (Mexico Mexico) Acapulco en la Azotea Cerveza Clara con coco 5.3% 22 IBUs

azoteaS’il y a bien une place ou le coco dans une bière peut sembler naturel, c’est bien sous les tropiques.  Dans cette bière pâle, les proportions de coco versus bière sont discutablement faibles.  On goute donc pour y trouver un peu de goût mais davantage de la texture de la fibre de coco.  La finale… ouf, on oublie la bière mais c’est le coco.  Et non le lait de coco.  Le « dedans » de la noix qu’on gratte avec une cuiller. 

La cote OO :  B

Parce qu’en matière de bière au coco trop souvent on essaie de confronter plutôt que de compléter.  Le deuxième le remportera toujours côté balance.