Cerveceria Calavera (Tlalnepantla Mexico) Tripel de Abadia 8.5% 25 IBUs

calavera_abadiaPain et pêches au menu olfactif; si ce n’est pas un menu typiquement belge, c’est que les fruits sont puissants mais loin d’être déplacés.  Au goût les pêches prennent un tournant de sirop, celui qu’on retrouve dans les cannes de ce fruit à l’épicerie.  Les levures sont par contre assez discrètes et ne sortent qu’en finale où l’on retrouve le pain et où le fruit migre sur le sucre candi.  Est-ce qu’elle est agréable?  Sûrement.  Si on les aime fruitées.  Mais du côté positif, jamais elle ne pourrait choquer.

La cote OO : B-

Parce que les levures d’abbaye utilisées ne parviennent à conférer à cette tripel un caractère très ecclésiastique.

Cerveceria Calavera (Tlalnepantla Mexico) Mexican Imperial Stout 9% 65 IBUs

calavera_imperialstoutÀ la base de leur Corazon Negro, à quoi peut ressembler leur stout en version « sine mezcal » mais avec du piment ?  Le nez est très régulier et offre des notes de moka et de cacao.  Côté bouche, c’est de la vanille comme si elle avait été vieillie en fût de chêne, puis le cacao plus végétal qui revient en force.  La finale est très chocolatée mais tout autant végétale, restant dans la subtilité du piment au lieu de son goût.  En résumé, c’est un stout qui fait déployer l’appui-pieds du La-Z-Boy. Ou plutôt du hamac.

La cote OO : B

Parce que c’est la convivialité artisanale simple, celui en dehors des circuits touristiques faciles du Mexique.

Cerveceria Calavera (Tlalnepantla Mexico) Offrenda 2018 Tripel De Dia de Muertos 10%

calavera_offrendaQuoi de mieux que d’ouvrir une bière du genre au beau milieu de Dia de Muertos?  Mais au-delà de l’aspect commerciale – c’est comme si on servait de la scotch ale en Écosse, kilt compris – on y retrouve un nez assez houblonné et plus mexicain que belge, malgré que le sucre candi soit bien présent.  En bouche toutefois on traverse très rapidement l’Atlantique pour goûter de l’orge bien sucré, pas du tout amer et surtout bien senti.  La finale est dans la même voie, très présente en gorge et franchement, je ne vois pas trop comment on pourrait être déçu.  Resterait à savoir quel est le lien entre Dia de Muertos et une triple belge du genre (outre le taux d’alcool) mais outre la commercialité de la chose, c’est une bière qui mérite le détour.

La cote OO : B+

Parce qu’il y a moyen de se transporter en Belgique même si l’on est devant la mer et à 30 degrés.