Buried Acorn (Syracuse NY) Scythe & Flail Blond Ale (Mixed fermentation ale in red wine Barrels) 5.9%

basfTrès funky mais légère, c’est du jus d’orange qui rentre des bretts qui rencontre de la pomme verte et des noix.  Un nez qui n’est donc pas très « focus » mais qui sait attirer l’attention de l’amateur de bière funky.  C’est ensuite surtout la pomme verte qui se présente aux papilles, dans une tenue de bouche pas assez gazéifiée pour le style.  Ouch, il a fallu arrêter d’écrire cette critique pour tenter de comprendre la finale épiquement teintée par les levures, pas celle des lambics ni des bretts belges mais quelque chose d’encore plus sec, le tout encouragé par le houblon en dry hopping et la vanille (ainsi que le vin rouge qui devait encore rouler dans le baril avant de le remplir de bière).  Pour le peu de bières goutées chez Buried Acorn, celle-ci est une bonne représentante pour montrer que la petite nouvelle de Syracuse ne fait rien à demie mesure.

La cote OO : B

Parce que c’est une bière extrême qu’on ne pourrait qualifier de bien balancée.  Or si l’on avait jamais oser en musique on aurait peut-être seulement que des grands orchestres et pas de rock.  Simplement à ne pas servir à des néophytes.

Buried Acorn (Syracuse NY) Maltøl 4.9%

ba4Pour une bière infuse au genièvre c’est une bière bizarre certes mais assez douce à l’olfactive.  En bouche elle est froide, calculée et ne présente rien d’extrême, à un tel point que ç’en est presque décevant.  Encore trop douce en finale, bien que très bien campé dans son style « bière scandinave bizarre » elle aurait probablement profiter de plus d’infusion.

La cote OO : B-

Parce que même si elle est trop aqueuse et trop douce, à force de caresser on va finir par en redemander.

Buried Acorn (Syracuse NY) Ghoster Blanc Golden Ale 5.5%

ba3D’emblée il ne faut pas confondre golden ale et blonde dorée gênée : ça sent les bretts à plein nez et un feeling général de vin un peu mêle (la fermentation a eû lieu en baril de vin blanc et vin rouge).  Toute douce en bouche, les bretts sont tout autant nombreux mais se sont calmés suffisamment pour rendre l’expérience confortable.  On recommence toutefois le party en finale, où cette bière très brett en sortie paraît un peu immature malgré son vieillissement en baril qui ne semble malheureusement pas avoir été assez long.

La cote OO : B-

Parce qu’elle est bonne mais aurait dû étudier le chêne plus longtemps.  Si la recette est facile à imiter…

Buried Acorn (Syracuse NY)

ba1À des milles à la ronde, on me parlait de Buried Acorn, la petite nouvelle pas loin du gros centre d’achats qui fait des bières bizarres.  N’en fallait pas plus pour m’attirer pas loin des champs d’épuration de la ville pour y trouver une bâtisse un peu isolée et qui ne fait pas très « vendeur ».

ba5À l’intérieur : pour une place qui loge une trentaine de personnes, il fait chaud et on dépasse sûrement le « max occupancy ».  Il faut faire la file juste pour avoir accès au menu, rempli de bière de toutes sortes.  Par contre, celui-ci est très bien rempli, disons que ce n’est pas le genre de microbrasseries « on va faire une blonde insipide, 3-4 IPAs et une noire pour plaire à tout le monde ».  C’est donc un menu rempli de funk qui attend le buveur.

Est-ce qu’on la retiendra?  Oui, n’importe quel afficionado de bières originales y trouvera sûrement un max d’escapades fantaisistes.  Mais à visiter en temps plus tranquille, en espérant que les palettes de dégustation soient disponibles d’ici là.