Grist Iron Brewery (Burdett NY) Maxximus Imperial Brown Ale 7.61% 32.61 IBUs

gi4Avec un nom comme Maxximus, on s’attend à un coup de poing de malts bruns et tous sauf subtils; non, ce sont de doux malts hyper peaufinés et vanillés.  À la gustative le malt est croquante et pimpante, pas vraiment votre Brown Ale usuelle, tout comme sa finale de raisin à la Baltic Porter sans la lourdeur de la torréfaction.  Survient enfin de la noisette en surprise, et l’on conclue par le grain et la vanille qui sont dotés d’une très grande profondeur malgré une absence de vieillissement.

La cote OO : A-

Parce qu’elle amène pas la grandeur par la violence mais la finesse.

Grist Iron Brewery (Burdett NY) #105 Bourbon Barrel Aged Coffee Stout 9.38%

gi5Un stout qui présente ses qualités dès le depart: du café modéré et de l’orge dans un mélange assez sec merci, heureusement compensé au fil des reniflements par le 9 mois d’âge en baril.  La vanille est bien avant le café pour la bouche, mais pour ce qui est de l’orge on joue dans toutes les nuances qu’elle peut apporter.  La finale est un peu plus simple mais encore une fois, on s’est retenu sur la torréfaction et l’ajout de café pour faire profiter des saveurs de la céréales. Pour les amateurs de bières au café qui ne goûte que le café elle sera probablement une déception mais pour ceux qui aiment la bière dans la bière au café, une belle petite grande découverte.

La cote OO : B

Parce que c’est une bonne stout, simplement plus sèche.  Et un peu sexe.

Grist Iron Brewery (Burdett NY) Boom Scotch-A-Locha Scotch Ale 5.25% 18.01 IBUs

gi3

Se rendre jusqu’au centième d’IBUs (18.01), c’est moi où c’est de l’exagération?

De son nez plein, présent mais tranquillement c’est le lac Seneca sous un intense soleil de pleinement, pas une vague à l’horizon.  On passe ensuite sous la surface pour y trouver une fois de plus une bière pas très mouvementé, dans des eaux de malt et de raisin, ce qui prépare bien pour tout le malt pas très sucré que l’on retrouve en gorge.  On sent enfin un courant de profondeur très frais (spécialement pour une scotch ale) mais la longueur de l’expérience est assez courte.

La cote OO : B

Parce que découpée, l’expérience semble à la limite

Grist Iron Brewery (Burdett NY) Fipenny Apple Graff 6.5% 5.6 IBUs

gi2Les bières aux pommes ont parfois tendance à s’emporter dans le pommier; ici « ça a bien du bon sens » et restant plus près de bière que du cidre.  Cette même pomme est lente mais fraîche en bouche, mais en prenant beaucoup d’élan elle finit par emporter la finale vers un liquide qui n’a que plus ou moins rapport avec la bière, mais bon.  Et surtout bonne.  On aime, vive la simplicité et la satisfaction.

La cote OO : B

Parce que même si notre poulain (l’orge) a mis le genou à terre, il faut reconnaître le beau combat avec l’adversaire (la pomme).

Grist Iron Brewery (Burdett NY)

gi8Toujours sur la route des vins des Finger Lakes aux abords du Seneca Lake, où les vignobles approchent la dizaine au kilomètre.  Pas très loin de la très productive Finger Lake Distilling (un must pour ses whiskies) on aperçoit ce qui semble un vieux motel et une grange moderne.  Qu’à cela ne tienne, on emprunte la route pour y trouver un stationnement plein à craquer.  Est-ce que la région au complet va voir les microbrasseries le samedi soir?  Pour ma 3e microbrasserie ce soir-là, c’est la troisième qui est remplie.

gi1À l’intérieur : on voit que le MAPAQ n’étend pas ses tentacules jusqu’à Burdett NY car l’équipement de brasserie trône à peine à 2 mètres du bar, sans mur ni vitrine.  Ça sent donc la brasserie, mais aussi le party car au fond de la salle, un groupe de covers qui entame Sweet Home Alabama.  On regarde la carte, et l’intensité de scotch ale et de stout est au rendez-vous.  Et le bon goût de celles-ci aussi.  Une palette (et surtout une superbe brune impériale) plus tard, avec Rebel Yell dans les hauts-parleurs on ne peut conclure qu’à l’une des visites de microbrasseries les plus satisfaisantes de 2018 (avec les américaines Allagash et Ommegang, la québécoise Le Temps d’une Pinte et l’islandaise Olvisholt.

On y va?  Très certainement, parce que le party est dans la place et dans le verre.

Two Goats Brewery (Burdett NY) Floggen Schloggen Belgian Golden Double 8.5%

2gfsAvec un bar rempli au bouchon et le band qui joue de la musique dans le tapis, on était venu pour la dégustation de palette mais party oblige, on va y aller à la pinte directement.

Senteuse mais plus ou moins belge, l’orge est doux et se laisse désirer.  En bouche elle se veut sûre mais encore plus surprenant c’est le caramel qui se prête au jeu estival de cette bière.  La finale est très confortable et tranquille, maltée comme il se doit et pour une belge ça fait à la limite bière anglaise.  Difficile de trouver son registre, mais on va s’essayer avec une belge de confort non sucrée.

La cote OO : B

Parce qu’avec un nom comme Floggen Schloggen on pourrait s’attendre à plus violent, mais c’est seulement doucement bizarre.

2gfs2