Big Slide Brewery (Lake Placid NY) Salted Pear Gose

bsbspgLa cote OO : B

Poire salé pour satiété. 

Soucis de transparence: la gose de BSB est la go-to-beer de l’auteur de ces lignes.  Dans cette version à la poire, la coriandre et le sel de mer sont obnubilés par le fruit.  En bouche toutefois, NaCl est bien palpable des papilles et la boire vogue plus doucement, tandis que la finale poursuit le chemin du fruit de manière assez longue pour une bière sûre.  D’accord, elle est moins craquante que sa comparse nue, mais le gain de complexité ne lui va pas mal du tout, sans qu’elle ne soit très difficile à analyser, ou encore moins à aimer.

Big Slide Brewery (Lake Placid NY) Giant Double IPA 8.3% 83 IBUs (revisite 2020)

bsbgiLa cote OO : B

Géant dans le politiquement correct, à la limite de l’hypergigantisme.

Si à l’époque je n’avais été impressionné, le nez aussi verte qu’orange – aussi cocotte de houblon qu’un mélange pamplemousse-line – déclare d’emblée : oui, une IPA.  Avec une bonne colonne de malt et une forte tenue au nez que seulement une double IPA peut apporter.  La bouche s’installe confortablement avec un brin de malt mielleuse, mais derrière la langue l’amertume semble  faire son nid.  Elle couve d’ailleurs confortablement son houblon en finale, à une hauteur d’amertume juste entre élevée et « amère pour le trip d’être amère ».  Par contre, elle gagnera un peu en réchauffant et sans parler d’une bière pour gagner des concours (elle serait la meilleur double de l’État de New York en 2017), on peut dire qu’elle est joyeusement ronde et bien faite.

Big Slide Brewery (Lake Placid NY) Barrel-aged Imperial Juniper Berry Blonde Ale 9.4% 19 IBUS

bsbjbbLa cote OO : A

Eurk.  Peut-être pas finalement.  « Another berry blonde please ».  Coudonc.  C’est bon.  Non, c’est très bon.  « A last one please ».  C’est génial.

S’attendant à du genièvre, le nez ne surprend pas, et le fond de bière sûre boisé à la gomme de sapin est agréable, le tout sur un fond assez lourd (normal à 9.4%).  Cette blonde explose rendue en bouche, de bonbon sûrette d’abord et de genièvre ensuite.  Et si l’on pourrait penser que la baise s’arrêterait là… ouch la gorgée.  À la limite de l’amertume, il s’agit d’une expérience pour ceux qui ne ferment pas les yeux devant la peur.

D’accord, c’est une bière hyper typée, de type « mad scientist ».  Là où l’on commence à comprendre la folie toutefois, c’est lorsqu’elle se réchauffe dans le verre et que les notes de vanille venant du fût sortent pour amadouer le reste.  Et ça devient franchement intéressant, à un tel point qu’au cours de la semaine passée à quelques centaines de mètres de Big Slide Brewery, c’est celle que j’ai commandé le plus souvent.  Malheureusement, je ne peux la rapporter à la maison pour la faire vieillir encore plus mais selon Kevin (le brasseur), ça sera possible plus tard dans l’année.  Le détour semble un peu incontournable alors.

Pour conclure, c’est une bière définitivement pour public averti, comme un bon film un peu bizarre.  Donnie Darko vient rapidement à l’esprit.

Big Slide Brewery (Lake Placid NY) Doppelbock 7.6% 24 IBUS

bsb_march2020_1Quand on demande aux micros plus expérimentales de faire des classiques…

La cote OO : B-

La maison avant la visite.

Si l’on doit ne se fier qu’au nez, on jugera rapidement cette doppelbock comme adaptation libre de Big Slide Brewery, qui présente des levures assez propres au laboratoire brasicolle de Lake Placid.  En bouche toutefois cette bock se veut très, très portée sur le grain hyper crasseux, de l’orge qui reste omniprésente jusqu’au bout de sa longue, très longue finale.  Honnêtement, je ne crois pas qu’elle rassasiera l’allemand qui a la nostalgie de son pays, elle reste agréable, sans plus.

Big Slide Brewery (Lake Placid NY) Berliner Weisse with raspberry syrup

bsbrbwLa cote OO : B

Une bonne base est le secret pour la sauce.

Belle apparence, mais qu’en est-il du goût?  La framboise est bien présente sans être surpuissante, et la bouche est très sèche, à la hauteur de leur berliner weisse traditionnelle.  Pas très longue mais avec de la framboise rémanente, la finale reste bonne mais pas à dire que je m’en commanderais d’autres avant de prendre la version nue.  Je l’essayerais bien avec d’autres sirops d’ailleurs (surtout celui de petit muguet).

Big Slide Brewery (Lake Placid NY) Uncle Red 6.4%

bsburLa cote OO : B+

S’enfermer ne rend pas nécessairement austère.  Ou aigris.

On commence fort: tout ce que ça prend d’une rouge des Flandres avec de la cerise acide, quoique peu astringente, mais accompagnée de poivre noir et de chêne.  Le vinaigre en bouche pousse sur la langue mais en migrant vers une finale de vanille puissante, on sait allonger le plaisir.  Subtile mais très soutenue, le vieillissement est judicieux pour arrondir cette Flandres qui peut décevoir par son ratio atteintes/livraison (dû à son prix dans les 20 dollars américains), mais à portefeuille fermé plus que facile d’avoir le sourire.

Big Slide Brewery (Lake Placid NY) Chocolate Milk Stout 5.4%

bsbffLa cote OO : B

Parce que les météorologues n’ont pas besoin d’être originaux, mais plutôt juste.

Bien égale, pas de quoi à écrire à sa mère, ni dans le sens négatif ou positif.  Du grain tout autant torréfié que doux donc, avec l’orge qui semble vouloir aussi doux que possible.   La bouche est douce, hyper méga douce, et n’apporte qu’un peu de torréfaction de grain supplémentaire – et ou presque de chocolat –  tout en restant hyper facile.  Si on devait la punir, c’est que pour une bière de Big Slide elle reste trop prévisible.  Je ne la recommanderais donc pas à l’explorateur, mais i l’on veut voir à quoi ressemble le chocolat liquide en forme subtil, pourquoi pas.

Big Slide Brewery (Lake Placid NY) Beta Hazy IPA 5.6%

bsbffLa cote OO : B-

Parce qu’il y a une différence entre décevante et mauvaise.

Très opaque malgré une couleur assez pâle, il ne faut pas penser à un nez super tropical mais « maraîcher du nord » entre citron, orange et aiguille de pin.  Gustativement on pourrait penser qu’elle va s’emballer mais finalement l’amertume est plus que contrôlé, à la NEIPA.  Pour la finale on est davantage houblonnée mais encore là on garde un minimum de contrôle.  Il faut rester objectif, même si Big Slide Brewery reste dans mon top 5 microbrasseries américaines, on ne fera pas de détour pour celle-ci mais pour amateur d’IPA une petite bière facile à apprécier.

Big Slide Brewery (Lake Placid NY) Finally Funked Bière de Garde 6.4%

bsbffAprès avoir visité leur funk room… à partir de la vitre qui la contemple, règle sanitaire oblige, c’est indubitablement une bière vieillie presque 2 ans que j’attendais depuis longtemps.

La cote OO : A

Parce que ce n’est pas parrce qu’on est une des meilleures qu’il faut s’asseoir sur ses lauriers.  À la limite il faut les mettre dans le brew kettle.

C’est peut-être pas gentil, limite déplacé, mais si un mot me vient à l’esprit c’est « impropre ».  Dans tout le positif que ça peut apporter à l’amateur de bière hyper, mais alors hyper sauvage.  En plus poli/plus érotique, je dirais « yeasts gone wild » avec de la selle, du sexe, du champignon, du caramel déluré… qui sans aucun doute saura déplaire tout amateur de Coors Lite.  Poursuite du nez en bouche et chose sûre, pas pour les débutants.  Qu’est-ce qui arrive lorsqu’on laisse les levures s’emballer?  Cette bière de garde, dans le meilleur de ce qu’elle peut offrir.  La finale quant à elle vire peut-être sur les fruits mais quand on parle d’une grande, grande, grande bière sauvage cette Finally Funked ferait probablement peur aux belges plus conservateurs.  Un canon, que dis-je un CANON mais qu’on doit absolument réserver aux afficionados du style.  Hallucinante, bar none.

Big Slide Brewery (Lake Placid NY) Maui Sour 5.8%

bsbffLa cote OO : B

Parce que l’orange, la goyave et l’ananas ne sont pas seulement sucré; en version secs ils peuvent se réveler d’ardents compétiteurs à l’été.

Orangée au look, on peut se demander si ça sera la même chose au nez.  Non, il ne faut pas s’attendre à une avalanche de fruits mais bien un cocktail modéré de fruits assez acides.  Ce qui n’est pas le cas en bouche : j’ai l’impression d’avoir trempé mon verre dans un punch pas très alcool mais hyper fruité qui attaque agréablement les sens.  La finale est donc plus sucrée, trop pour le propre bien d’une bière, mais heureusement se calmer et se tranquillise bien.  Il ne faut donc pas s’attendre à une sour d’équilibre mais d’intensité.