Bièrerie Shelton (brassée chez Oshlag) Berliner Weisse Bière Sûre 3.5%

sbw

« À boire avec (…) rien d’autre ».  Rarement j’ai vu autant simple et vrai, en autant que ça tienne cette promesse en bouche…

La cote OO : B+

Parce que personne ne veut se casser la tête autour de la piscine.

Dans un contenant qui encore une fois ne gagnera pas de prix se cache une berliner toute simple et efficace, d’où se dégage du citron tranchant et de la pomme.  Parlant de tranchant, la bouche l’est aussi, amenant du blé vert mais surtout d’une gazéification digne d’une véritable bière de canicule (une autre vérité lue sur le contenant).  Derechef en finale qui fait penser à la Surnaturelle de l’Esprit de Clocher, mais en version plus sèche et moins touchée par les lactobaciles.  Certes facile, mais avec assurance.

Lion Bleu Lichtenhainer Bière sûre légèrement fumée (collabo La Pécheresse) 4% 7 IBUs

lblAprès celle magnifique des Brasseurs du Monde, le choix fût très facile alors que la Lichtenhainer n’est certes pas le style le plus rencontré au Québec (bon, on peut peut-être compter la somptueuse Boson de Higgs d’Hopfenstark).

Au nez pour une bière dont la fumée serait légère, celle-là n’est certainement pas subtile ce qui est loin d’être un défaut malgré que le blé se trace une forme dans le nuage.  Pour le goût en effet la fumée se calme pour laisser la place à l’aspect sûre de la bière, mais subsiste néanmoins un fond de bacon à la Schlenkerla Rauchbier.  La finale est bien goûteuse mais toute aussi viandeuse; on se demande alors si l’on doit lui enlever des points pour non-respect de style. Puis on y regoute et le grain fumé à ce qui semble être du bois de pommier (c’est au bois d’aulne finalement) nous charme à nouveau.  Certes pas une bière que l’on devrait servir à celui qui n’a jamais gouté de rauchbier, si elle perd finalement des points pour un manque de balance, elle en gagne en charme irrégulier.

La cote OO : B+

Parce que pour une bière brassée le surlendemain de noël, c’est tout sauf une bière de lendemain de veille.

Et parce que comme Saiki Atsumi du groupe Band-Maid, elle a beau ne pas avoir un visage typique, suffit de la voir en scène pour être charmé.

Le Naufrageur Gose-sur-Mer Bière sûre à l’eau de mer 4.25%

ngsmUne bière avec une certaine réputation avec un concept d’eau de mer qui ne pourrait mieux trouver que la gose… or la réalisation est comment?

Pas vraiment la plage de Carleton-sur-Mer olfactive mais peut-être plus profond des terres de Goslar en Allemagne, mais c’est loin d’être un défaut que de respecter son style.  L’attaque est ensuite salée, très, très, très, très salée (dans les plus salée que j’ai goûté à ce jour) et à ce point on s’attend presque à la shot de tequila cruda.  Au lieu, on avale un liquide qui maintient le cap de sel en ramassant un peu d’algue au passage, pour s’amarrer au port de Gaspésie à des milliers de kilomètres de l’olfactive.  Un peu habitué, les papilles perçoivent une certaine amertume en seconde gorgée et la finale semble plus ronde mais on aura beau la prendre d’une manière ou d’une autre, c’est une gose somme toute assez simple mais très salée.

La cote OO : B-

Parce que le sel ça ajoute du goût, mais en grande quantité ça peut le masquer.  Par contre, un petit détour sur le barrachois de Carleton-sur-Mer n’est pas la pire des destinations non plus.

La Barberie Brassin Sauvage 2018 Alluvion Assemblage Saison Brett & bières sûres 5.7%

bbs

Ca y est!

A-  Alluvion : dépôts (cailloux, sable, boue) provenant d’un transport par les eaux courantes.  Ou sinon une bière qui n’a rien d’un reste transporté par un courant anodin.

Beaucoup plus étrange que sa sœur aînée de 2017, ici pardonnez la comparaison bizarre mais c’est de la pâte à pizza qui lève encore avec de la sauce à pizza Sicam (la meilleure à mon humble opinion), le tout accompagné d’un fond de bière sûre (une chance!).  Pour la langue par contre, on oublie les mets italiens, c’est la bière sûre qui se déchaîne, en acidité et en gazéification, jusqu’à une finale bien balancée en brett et bière sûre.  Au finale, une très bonne bière peut-être plus sûre que brett, mais avec un aussi bon prix, une très solide bière sauvage abordable pour néophyte.  Enfin, avec cet alluvion la Barberie sort des rangs là où elle semblait se cacher depuis des années.

En espérant que ça soit la première de plusieurs!

Brasseurs du Monde Lichtenhainer Bière sûre fumée 4.5%

bdml

Impossible.  À ne pas aimer.

A+  Un Eldorado brassicole.

Un peu bizarre malgré sa belle teinte orangée, rauchbier sur les freins avec le salé de la gose, mais pas nécessairement sûre du côté olfactif à moins d’avoir beaucoup respiré.  Sûre en bouche, la fumée est très bien dosée à travers l’orange et avant même de l’avoir avalé, on sait déjà que c’est une grande bière.  La finale est fumée, remplie de bacon à l’érable, de feuilles séchées et sucrées, avant l’aftertaste long et toujours mitoyen entre la fumée, le sucré et l’aspect calcaire des Berliner Weisse.  La meilleure des Brasseurs du Monde et certainement dans mon top 10 québécois; superbe découverte qu’est cette recette.

Williamsburg Alewerk Lover’s Greed American Wild Ale

loversgreedB+  Comment vieillir sa bière en fût de vin rouge sans se laisser dénaturer.  Champignons, citrouilles et courges pour un nez des plus wild en ajoutant aussi un fond de cerise sûrie.  Plus normale pour une sour ale, la limonade amène beaucoup d’astrigence (les lèvres me rentrent par en-dedans) autant en bouche qu’en finale, qui est assez longue mais avec trèspeu de houblon (si houblon il y a).  Belle balance et beau petit sucré sans être trop citronnée, j’opterais pour cette bière comme sour ale d’introduction.