Brasseurs du Moulin Jenny Sûre aux fruits Mangue et Ananas 4.7%

bdmjmaPas la première fois qu’on croise Jenny, qui ne nous avait pas fait retourner la tête à son premier passage.  Mieux habillée cette fois?

La cote OO : B-

Pas vraiment plus remarquable, mais c’est toujours mieux en habit d’été.

Bon, d’accord.  Aux fruits en premier avec un beau mélange 50/50 ananas et mangue, puis sûre ensuite avec du blé dur et plutôt vert.  La mangue est plutôt lourde en bouche mais le liquide se veut plus cinglant, mitigant le sucre naturel du fruit.  C’est d’ailleurs principalement la mangue dont la finale jouit, quoique l’ananas œuvre toujours dans le sens de procurer une bière estival pas trop perdue dans les calories.  La définition même de la bière que l’on boit sur le patio ou autour de la piscine, qui rafraîchit mais qui ne pique pas vraiment la curiosité.

Le Presbytère Bière de Madras session IPA ananas curry madras 4.3%

presbytere_juin2019La cote OO : B

Parce que l’Inde, ce n’est pas que la grande démesure des films à la Bollywood.

L’épicurien en moi est appelé par le mélange anas et curry madras : je m’imagines les dorés et les parures classiques des restaurants indiens (le Taj à Montréal).  Le mélange olfactif est d’ailleurs fin avec le curry subtil et l’ananas très sucrée, ce qui se veut la même histoire en bouche avec l’inde douce, très douce.  Sur de la grosse poudre d’épice, la finale est bonne avec davantage de grain lustré.  Pas trop « out there », des fois les concepts éclatés peuvent être livrés sobrement.

Brasserie Générale La Pitayana Fusion Tropicale Acidulée (ananas et le pitahaya ) 6.4%

bgpB+  L’important n’est visible qu’aux yeux du cœur (ou de la langue).

Parlez-moi d’une couleur radioactive, j’ai l’impression d’avoir droit à un flotteur au fruit dans une crèmerie – mon garçon regarde d’ailleurs mon verre d’une drôle de manière.  Impossible alors d’avoir une odeur qui va même se rapprocher de la bière, malgré que ce soit pas mal plus subtil (ou moins « in your face » ) que prévu.  Les papilles sont toutefois d’un avis contraire et bien qu’en forme naturelle le pitayaha ait un goût beaucoup plus léger que l’ananas, dans cette bière c’est le contraire.  Pour ce qui est de l’aspect sûr, on l’oubllie un peu (tout comme le taux d’alcool à 6.4%), ça reste une très belle bière d’été et dans le même créneau, de combien supérieur à l’Ale-I-Six de Lagabière.  Donc une belle bière flashy mais dotée d’une certaine profondeur et d’une belle rondeur (probablement les lactobacilles en levure), qui laisse aussi croire aux papilles (mais certainement pas à l’œil) qu’on boit tout de même une bière.