Hermit Thrush (Brattleboro VT) Rye Barrel Rye Vermont Rye Whiskey Barrel Aged Sour Rye Ale 8%

htrbrCote OO : A+

Parce que si le whiskey existait en version limonade, ça serait exactement comme cela.

Toute la finesse d’une bière finie en fût de whiskey, mais en version sour, difficile de résister!  Toutefois difficile de mettre le doigt exactement sur ce qui fait de cette bière, cette bière.  On passe donc à la bière qui semble très complexe, mais pas autant que son goût certainement très sûr mais autrement très compliquée et fruitée (prune, pêche, melon d’eau même) à la fois.  Puis on prend une seconde gorgée et cette fois-ci c’est le whiskey de seigle qui saute à la gorge, dans une douceur qui semble plus à 4% qu’à 8%.

Vraiment une grande bière d’une micro qui pèche par l’excès dans la bière sûre, mais qui dans ce cas-ci offre l’une des meilleures que l’on peut goûter dans l’état du Vermont, des États-Unis et au monde peut-être.

Weyerbacher (Easton PA) Insanity Ale Aged in Oak Barrels (Barleywine) 13.3%

weyer4Si un fou devient fou, est-ce que la folie s’annule?

La cote OO : A- 

Parce que c’est probablement le plus proche qu’on peut s’approcher de la distillerie de bourbon sent que ça ne goûte ou sente le bourbon.  Une bière qui reste bière.

Après la Blithering Idiot, cette version vieillie paraît tranquille.  Sage même.  Mais même à l’ofactive on se doute que sous de dates vanillées et de pruneaux confits se tapie une folie d’orge.  Sans être fou, ce grain est pesant et amène de la mélasse un brin amer à l’exercice.  Les noix viennent se joindre en finale, tanguant du côté de la nut brown ale sur les stéroïdes l’espace d’un instant, avant de se replier sur un aftertaste franchement réussi où l’on revisite tous les ingrédients précédemment détectés.

Une des plus saines de Weyerbacher.  La folie est saine parfois.

Nickel Brook (Burlington ON) Winey Bastard Aged in Pinot Noir Barrels for a year 2018 Imperial Stout 11%

nwb

Après le Fat Bastard dans la section VQA, le Winey Bastard… Fat Bastard fait d’ailleurs dans le pinot noir… hasard?

Malgré que la couleur et la mousse sont de bons indicateurs, c’est presqu’uniquement par le nez que je commence à juger… dans ce cas-ci je dirais plus être envouté par une stout alliant notes de raisins secs et de cerises, tous deux bien vanillés, dans un mélange qui n’oublie pas sa colonne vertébrale d’orge bien torréfiée.  Au goût, c’est cette même orge qui pousse sa torréfaction d’un cran, en même temps que le baril de vin rouge se fasse plus goûter.  La finale est exactement dans le même très bon ton, et dans un genre où souvent la stout est emporté dans ce qui restait dans le baril, ici elle semble lui tenir parfaitement tête pour donner un bon spectacle sensoriel.  Avec sa lourdeur – quelle bière de ce genre ne l’est pas – et sa chaleur à 11%, ce n’est peut-être pas la bière parfaite pour un samedi matin (quoique devant le foyer…?) mais ç’en est une excellentes pour contempler la neige tombé en espérant la pousse des bourgeons de vine et les têtes d’orge.

La cote OO : A

Parce que l’Ontario n’est pas la terre brassicole la plus fertile mais que ce n’est pas qu’ils sont peu qu’ils ne peuvent pas être de qualité.

Allagash (Portland ME) Curieux Ale aged in bourbon barrels (November 2017)

ac2017

Toujours dans le top 3.

A++  La profondeur d’un bourbon en format bière.

On revient à ce mythique classique, facilement dans mon top 3 à vie.  Toujours dangereux, mais c’est toujours bien de confirmer.

Lorsque très froide, elle a tout à fait le nez d’une belge avec du pain, des levures et du bourbon encore une fois superbement balancée.  D’abord, c’est le whisky américain (Bernheim) ainsi qu’une belle pointe de levures surprenantes, puis une finale qui garde exactement le même cap.  Beau mystère que cette bière : qu’est-ce qu’elle a en particulier pour l’aimer autant?  Même après 3 bouteilles difficile à dire : une pointe d’amertume qui s’agence particulièrement bien avec le style?  Oui mais pas seulement ça.  Du chêne vanillé?  Pourquoi pas.  Mais plus que cela.  On y est toutefois pour le but ludique et non celui de résoudre le mystère, même si c’est une bière qui se boit à grandes gorgées d’analyse.

Big Slide Brewery (Lake Placid BY) Bourbon barrel Aged UBU Ale 10%

bsbbbau

D’accord, le prix y est à 20$ mais elle en vaut chaque sous.

A  La dénaturalisation que peut provoquer le baril, dans tout ce qu’elle a de meilleure.

Pas brune mais pas noire, c’est tout autant un porter, une impériale russe et un Ubu(du style English Strong beer) exhibant de la vanille, des raisins secs,un peu de moka et de dattes aussi.  Ou sinon en un mot pour l’olfactif: « smooth ».  On y détecte aussi un peu de cerise qui arrive de manière plus que veloutée sur la langue, accompagné de muscade, de zeste d’orange en bonbon et d’une lente gazéification.  C’est donc en profondeur hors du commun qu’on conclut l’expérience géniale et vraiment différente de la Ubu normale.

Liquid Riot Old Port Oat Whiskey aged 19+ months

81.5%  Un dernier coup de coeur pour ne pas craindre la suite.

Eeeeeeeech.  Désolé, mais ça respire la jeune microbrasserie avec du carton et beaucoup de plasticine pour enfants.  Pas beaucoup d’attentes donc, ce qui tombe bien car c’est tout aussi brouillon en bouche, malgré que bizarrement ça doit bien marcher en cocktail.  Puis on tourne un coin, pour se retrouver en finale de bois et de vanille dans une chaleur qui s’étire, spécialement sur le devant de la langue.  Pas mauvais pour débuter mais je m’attends à mieux pour les autres whiskeys de l’établissement.

lr4

Liquid Riot Heart of Glass Sour Blond ale aged 6 months on bretts 7.3%

lr3 Simple en gout, développée en feeling.

Parfumée et fleurie, pour une sour c’est à se demander sur quels choix les houblons ont tombés Liquid Riot.  Toujours acerbe en bouche, c’est sec comme une gose, alors on attend la finale sèche et cette fois-ci bretteuse, qui survient en plus vagues bien disparates, rondes et difficiles à cerner.  C’est donc une sour aux bonnes rondeurs non dénuées d’intérêt, mais que j’aurais probablement préférée plus mince.

Liquid Riot (Portland ME) Straight to Blackout Madeira stout aged 12 months 12%

 

lr1

12 mois, 12% et 12/10 comme note.

A  Facilement tomber amoureux ou tomber amoureux facilement.

Il y a de ces bières qui sentent immédiatement le succès; cette stout presque russe semble autant profonde que distingué et déjà on sent l’éclat des prunes, des raisins et de l’orge bien flattée.  Malgré son manque de gazéification un peu plus tard en bouche, la lourdeur de l’orge ne fait que propulser le sucre du madeira de la finale en orbite.  Une recette bien étoffée, car ne tient pas tête à l’orge qui veut et ici le grain un peu cendreux relève le défi.

Bunker Brewing Company (Portland ME) BA (barrel aged) Trashmaster Imperial Stout Aged in Calvados Apple Brandy 9%

bbbat Étude sur la différence entre « très bonne » et « exceptionnelle » .

Douce comme pas possible, ça semble être un stout impérial tranquille, avec de la pomme pour le moment absente du nez.  Gustativement, la pomme s’est sort par contre très bien, bien vanillée de surcroît avec une pointe épicée avoisinant la cannelle, le tout sur une toile de fond de subtil grain torréfié.  Enfin, la finale est ronde, très ronde même, pour conclure une très bonne stout impériale, raisin et pomme comprises, mais peut-être trop tranquille pour percer le plafond de verre de la côte A.

Hidden Cove Brewing Co (Wells ME) Embellished Sour Brown aged in bourbon barrels with blood oranges and cherries 7.8%

hce

Érudit, purement et simplement.

La merveilleuse balance d’un old fashioned.

Belle mousse compacte pour une sour brown, mais pas aussi belle que son nez mi-caramel mi-sour teinté d’un fond à la fois belge, sauvage et raisin sec.  C’est certes un nez fort dans les deux sens.  Le goût se tient ensuite de manière très distingué avec la mélasse qui se joint à l’ensemble avant la finale de cola, toujours dans un feeling de bière sûre où le grain à peine torréfié n’a pas été mis de côté non plus.  Très particulière avec un côté orange subtil et des cerises qui le sont moins, c’est une merveille de construction qui serait supposé ressembler à un old fashioned… difficile de viser davantage dans le mille.