Brasseurs du Monde : Les Jus ou Jũ

juAvec un nom comme Jũ, disons que Brasseurs du Monde partent avec un préjugé de « ça ne goûtera pas la bien ça.  Faut laisser la chance au coureur mais disons que je m’attends davantage à boisson de matin que de soir.

On commence donc avec celle au melon d’eau, où même l’illustration fait « eau avec colorant ».  Très peu senteuse au nez, on semble garder dans la subtilité, mais le grain se cache aussi bien que le fruit.  On en reste donc à l’appelation « bière légère ».  Ce qui se poursuit en bouche où heureusement la bière semble bien calcaire, mais encore là le grain (surtout le blé) ne semble qu’un « aftertought ».  On terminera donc ce jus avec la légèreté du melon, qui fait d’abord très artificiel mais qui se naturalise avec les secondes.  Certainement pas une grande bière, outre pour les filles autour de la piscine on repassera. Regardez ainsi la cannette et dites-vous qu’elle n’en sera aucune plus subtile.

La cote OO : D+

Parce que c’est le party de piscine sans substance.

Vient ensuite la mangue, pour qui avant de le sentir on peut se demander « en version sucrée modérée ou débridée ? ».  Olfactivement, en apportant presqu’aussi peu de présence que la version melon d’eau on semble opter pour le modéré, mais après avoir essayé une autre de la gamme on peut craindre la suite.  En bouche en effet on découvrira une bière (si c’est le bon mot) où la mangue semble très peu naturelle.  La finale est toute autant puérile, servant d’insulte à n’importe qui ayant déjà goûté une mangue fraîche ceuillie.  À tout le moins la finale est courte ce qui est le point fort d’une bière qui n’était-ce de sa facilité à boire en canicule se serait facilement retrouver dans le fond de l’évier.

La cote OO : D-

Parce que si vous cherchez l’antonyme d’ « authentique », vous l’avez trouvé ici.

Le constat de la comparaison : pas un mais deux échecs.  Quand on vente les couleurs flamboyantes d’une bière sur le contenant avant de parler du goût, il y avait à craindre.  Et les craintes ont été confirmées.  Pour rester poli, je dirais des bières d’épicerie pour les matantes.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s