Weyerbacher (Easton PA) Insanity Ale Aged in Oak Barrels (Barleywine) 13.3%

weyer4Si un fou devient fou, est-ce que la folie s’annule?

La cote OO : A- 

Parce que c’est probablement le plus proche qu’on peut s’approcher de la distillerie de bourbon sent que ça ne goûte ou sente le bourbon.  Une bière qui reste bière.

Après la Blithering Idiot, cette version vieillie paraît tranquille.  Sage même.  Mais même à l’ofactive on se doute que sous de dates vanillées et de pruneaux confits se tapie une folie d’orge.  Sans être fou, ce grain est pesant et amène de la mélasse un brin amer à l’exercice.  Les noix viennent se joindre en finale, tanguant du côté de la nut brown ale sur les stéroïdes l’espace d’un instant, avant de se replier sur un aftertaste franchement réussi où l’on revisite tous les ingrédients précédemment détectés.

Une des plus saines de Weyerbacher.  La folie est saine parfois.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s