Riverbend Assemblage #1 8.1%

Le nez devant l’ordi et la bière sur la table : déjà à ce point on sent une vanille (peut-être du fût de calvados?) qui se mêle au funk plutôt doux.  En rapprochant le nez le houblon (qui semble ajouté à crû) est franc et feuillu mais pas déplacé non plus, et donne à l’ensemble une belle balance digne d’une grisette savante.  En fait, elle fait saliver, littéralement.  La bouche se présente lentement, mais au fil des secondes (spécialement entre la 5 et la 10e seconde), elle devient plus sûre tout en gardant l’aspect sauvage en avant-plan.  Côté finale, on reconduit les sensations vécues en bouche, dans un aftertaste digne des plus complexes stouts impériales russes.  Enfin, lorsque l’on lit que c’est un assemblage de triple belge et de berliner weisse, on reste très surpris mais de la plus belle des manières.  Au niveau intensité et plaisir, elle est là-haut avec certains des excellents assemblages d’À la Fût, mais en version plus douce.  On a donc le même talent, mais exploiter différemment.

La cote OO : A

Parce que c’est la fille d’un métalleux qui excelle en chant d’opéra, le tout à un prix très respectable pour un assemblage aussi bien fignolé.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s