Tête d’Allumette Presqu’Ile Tourbe de fleuve extra-forte 11.2%

tapi

Une grande bière qui mériteraient une étiquette détaillée à la hauteur de son goût.

Pour une bière qu’on annonçait comme « pas très fumée » , c’est plus ou moins le cas car c’est surtout le côté de la tourbe d’Islay en Écosse et le bois bizarre de certaines bières norvégiennes qui semblent s’allier au nez pour donner des effluves rappelant la Schlenkerla allemande, bacon en moins et acidité en plus.  L’aspect surette est toutefois imperceptible au goût, et avant les saveurs c’est la texture on-ne-peut-plus soyeuse de la mousse qui s’étend de tout son long sur la langue.  La finale est vraiment plus intense, me ramenant immédiatement à la première fois que j’ai vu brûler de la tourbe du Speyside (pas mal plus végétale/boisée que celle animal/maritime d’Islay).  Faisant à peu près la moitié de son pourcentage d’alcool réel, c’est tout sauf une bière de tous les jours, mais pour ceux qui veulent connaître la vraie tourbe au-delà de la fumée des rauchbiers, un must et une des grandes bières du bas du fleuve.

La cote OO : A-

Parce que malgré son manque de balance, c’est une bière qui pourrait faire songer tout amateur de whisky écossais : « à quand un whisky fumé à la tourbe du fleuve? » .  En espérant que la distillerie du St-Laurent y ont pensé… et/ou que Tête d’allumette pense à faire distiller leur bière comme ça commence à être la mode aux États-Unis (Sam Adams par exemple qui distille chez Berkshire Mountain Distillers).

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s