Les apparitions surnaturelles

Juillet 2016 et Juillet 2018.  Au niveau des températures moyennes, il n’y a pas photo, mais qu’en est-il pour le vieillissement peu commun de la Surnaturelle de l’Esprit de Clocher?  D’accord, la berliner weisse n’est certes pas le premier – ou le deuxième ou dixième – style qu’on penserait à faire vieillir.  Mais ludique le jeu en reste et voyons si au fil des années celle-ci aurait réagi de quelconque façon au temps passé en cellier.

visiteursOn commence donc par l’édition 2018, certes connue et reconnue.  Même petite pomme aigre et même blé arrondi par des levures pas toutes à fait typique.  La bouche est sèche et pimpante, et la finale toute aussi confortable que par le passé.  Un bon verre facile, rafraîchissant et léger.  On se rappelle pourquoi elle figure aisément dans le top 3 de bières sûres de la région de Québec.

Puis on se tourne vers son aînée de 2 ans, définitivement plus foncée.  Dès le nez, peut-être à la grande surprise, l’acidité est beaucoup moins présente et on se retrouve avec une berliner beaucoup plus douce, comme si la pomme avait laissé de sa place à la cannelle et la vanille.  La bouche est toutefois plus ferme, et la pomme est encore plus présente que dans la benjamine.  Côté finale, on sent que le restant de levures a pris un drôle de tournant aussi, qui sans être rébarbatif est moins invitant.  Spécialement lorsque l’on revient à l’édition la plus fraîche, on voit le manque de balance au niveau du rendu de la bière vieillie.  Est-ce que celle-ci en devient indigeste?  Pas du tout, car elle me rappelle par moment davantage la Russet Rebelle de la Brasserie Générale que la Surnaturelle.

Comme à chaque fois donc, est-ce que l’expérience en vaut la peine?  Non.  À la hauteur d’un « B » versus un « A » pour la version non vieillie, vraiment pas.  Au niveau du nez peut-être mais certainement pas pour la finale.  On ne peut donc que classer ce jeu de comparaison dans la catégorie « le savoir c’est le pouvoir » en se disant que le maximum que l’on devrait la laisser dans le cellier, c’est le temps entre les nouvelles batches.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s